•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wynne conserve deux sièges, mais sort affaiblie

la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne célèbre la victoire de la candidate libérale Mitzie Hunter dans la circonscription de Scarborough-Guildwood.

la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne célèbre la victoire de la candidate libérale Mitzie Hunter dans la circonscription de Scarborough-Guildwood.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le gouvernement libéral minoritaire de l'Ontario conserve deux des cinq sièges qui étaient en jeu aux élections partielles de jeudi. La première ministre, Kathleen Wynne, sort tout de même affaiblie : son parti a cédé deux sièges au Nouveau Parti démocratique et un au Parti progressiste-conservateur.

Les libéraux gardent les circonscriptions de Scarborough-Guildwood et d'Ottawa-Sud dans leur giron.

Les néo-démocrates ont mis la main sur les sièges de Windsor-Tecumseh et de London-Ouest.

De leur côté, les conservateurs ont remporté une première victoire à Toronto depuis 1999 en mettant la main sur Etobicoke-Lakeshore.

Etobicoke-Lakeshore
Doug Holiday (Parti PC) : 46,6 % ÉLU
Peter Milczyn (PLO) : 42 %
P.C. Choo (NPD) : 7,8 %

London-Ouest
Peggy Sattler (NPD) : 41,9 % ÉLUE
Ali Chahbar (Parti PC) : 32,7 %
Ken Coran (PLO) : 15,8 %

Ottawa-Sud
John Fraser (PLO) : 42,3 % ÉLU
Matt Young (Parti PC) : 38,7 %
Bronwyn Funiciello (NPD) : 14,3 %

Scarborough-Guildwood
Mitzie Hunter (PLO) : 35,8 % ÉLUE
Ken Kirupa (Parti PC) : 30,8 %
Adam Giambrone (NPD) : 28,4 %

Windsor-Tecumseh
Percy Hatfield (NPD) : 61,3 % ÉLU
Robert De Verteuil (Parti PC) : 20,1 %
Jeewen Gill (PLO) : 11,9 %

Source : Élections Ontario

« Verdict du passé »

Ces élections partielles étaient un premier test pour le gouvernement de Kathleen Wynne, après six mois au pouvoir. Depuis des semaines, elle s'attendait à une soirée difficile.

J'ai entendu le verdict. [...] Je l'ai entendu et je l'accepte. La prochaine élection sera à propos du futur. Ce à quoi nous travaillons.

Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario
Andrea Horwath célèbre la victoire avec son nouveau député.

Andrea Horwath célèbre la victoire avec son nouveau député.

La première ministre en a profité pour lancer quelques flèches à son prédécesseur. Son gouvernement minoritaire est miné par des scandales hérités de l'ère McGuinty, notamment celui de l'annulation de deux projets de centrales électriques au gaz.

Victoires importantes pour le NPD

C'est le NPD qui a bénéficié de la colère des électeurs contre le gouvernement. La chef, Andrea Horwath, estime d'ailleurs que les Ontariens ont lancé un message fort.

Les Ontariens en ont assez d'un gouvernement qui tient ses citoyens pour acquis. [...] Ils veulent des élus qui ont du leadership et qui livrent la marchandise. Nous allons travailler fort pour votre intérêt, chaque jour.

Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario

Le NPD détenait déjà la balance du pouvoir à Queen's Park. Il aura encore plus de poids avec ses victoires à London et Windsor.

« Andrea Horwath a un pouvoir de négociation encore plus fort », selon Alexandre Brassard, politicologue à l'Université Ryerson. « Elle sera probablement tentée de déclencher des élections si les sondages continuent de lui être favorables. »

Percée des conservateurs

Les conservateurs avaient aussi de bonnes raisons de savourer la victoire. Leur candidat vedette a réussi là où son parti avait échoué depuis 14 ans : faire une percée à Toronto.

Tim Hudak félicite son nouveau député, Doug Holyday.

Tim Hudak félicite son nouveau député, Doug Holyday.

Doug Holyday a profité de l'appui du conseiller municipal, Doug Ford, et de son frère, le maire Rob Ford. Le maire de Toronto a d'ailleurs fait campagne aux côtés de Holyday, qualifiant le gouvernement en place de « corrompu ».

C'est enivrant de gagner notre premier siège ici à Toronto. Laissez-moi vous dire : notre premier siège depuis 1999, et mes amis il y en aura d'autres [...] ici à Toronto, et partout à travers la province.

Tim Hudak, chef du Parti progessiste-conservateur de l'Ontario

Même si cette percée est majeure, son parti n'a toutefois pas été en mesure de faire des gains ailleurs, lui qui se vante pourtant d'être le parti du changement.

Les résultats de ces élections partielles forceront tous les partis à revoir leur stratégie pour les prochaines élections générales. Le scrutin pourrait avoir lieu dès cet automne ou au printemps prochain.

Taux de participation

Un peu plus d'un tiers des électeurs se sont rendus aux urnes jeudi. Selon Élections Ontario le taux de participation global des cinq circonscriptions est de 36,9%. La plus faible participation a été observée dans les bureaux de vote de Windsor-Tecumseh avec 30,1%. C'est dans la circonscription d'Ottawa-Sud que les électeurs se sont le plus mobilisés avec 40,8% de participatio

Composition de l'Assemblée législative ontarienne après les élections partielles

  • Parti libéral de l'Ontario : 50 députés
  • Parti progressiste-conservateur de l'Ontario : 37 députés
  • Nouveau Parti démocratique de l'Ontario : 20 députés
Avec les informations de La Presse canadienne

Politique