•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bradley Manning : début des recommandations sur la peine

Bradley Manning arrive à la cour martiale de Fort Meade, au Maryland, pour la première journée des recommandations sur sa peine.

Bradley Manning arrive à la cour martiale de Fort Meade, au Maryland, pour la première journée des recommandations sur sa peine.

Photo : AFP / SAUL LOEB

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La phase finale du procès en cour martiale de Bradley Manning a commencé mercredi matin. Il a été reconnu coupable, mardi, d'espionnage et de vol pour la plus importante fuite de documents secrets de l'histoire américaine.

Les avocats des deux parties ont entrepris de faire des recommandations à la juge militaire Denise Lind sur la peine de prison que devra purger Bradley Manning.

Le soldat de 25 ans a admis en février avoir transmis en 2010 plus de 700 000 documents gouvernementaux secrets au site WikiLeaks, qui les a mis en ligne. Il travaillait alors comme analyste du renseignement militaire à Bagdad.

Bradley Manning a été reconnu coupable d'espionnage et de vol
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bradley Manning est accusé entre autres, de collusion avec l'ennemi.

Photo : Patrick Semansky

Bradley Manning affirme qu'il a transmis ces documents pour exposer des crimes de guerre et les mensonges de la diplomatie

Détermination de la peine

La juge devra décider si l'ancien soldat passera le restant de ses jours derrière les barreaux, même s'il a été acquitté de la plus grave des accusations qui avaient été portées contre lui, celle de collusion avec l'ennemi.

Il est passible de plus de 125 ans d'emprisonnement après avoir été reconnu coupable mardi de cinq accusations d'espionnage, de cinq accusations de vol, d'une accusation de fraude informatique et d'autres infractions militaires.

Son avocat, David Coombs, a toutefois déposé un recours afin de fusionner certaines accusations. Des peines pourraient donc être purgées simultanément, réduisant ainsi le nombre total d'années passées en prison.

« Il n'y a pas de minimum dans le système militaire et, selon les éléments qui sortiront, la peine de Manning pourrait être réduite de manière importante », souligne Nathan Fuller, porte-parole du Réseau de soutien de Bradley Manning.

« Les accusations d'espionnage vont être ardemment contestées. La défense peut en particulier apporter de nouveaux arguments et éléments pour soutenir les motivations nobles de [Bradley] Manning sur le fait qu'il ne pensait pas que ces informations pouvaient nuire. »

— Une citation de  Nathan Fuller, Réseau de soutien de Bradley Manning

Le procès, entamé au début du mois de juin sur la base de Fort Meade, au nord de Washington, pourrait encore durer plusieurs semaines, avec l'audition d'une vingtaine de témoins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !