•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accident d'autocar fait au moins 37 morts en Italie

L'autocar s'est renversé près d'Avellino, dans le sud de l'Italie.

L'autocar s'est renversé près d'Avellino, dans le sud de l'Italie.

Photo : AP/Gregorio Borgia

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au moins 37 personnes ont perdu la vie dimanche sur une route près d'Avellino, dans le sud de l'Italie, dans un accident d'autocar.

Onze personnes, soit six femmes, deux hommes et trois enfants, ont pu être transportées vivantes à l'hôpital, certaines grièvement blessées.

L'autocar - un gros bus de tourisme - roulait à grande vitesse lorsqu'il s'est engagé dans une descente. Après avoir causé un carambolage avec plusieurs autres véhicules, il a basculé d'un viaduc et a fait une chute d'au moins 15 mètres dans un ravin. Plusieurs passagers ont été éjectés du véhicule.

Des dépouilles sont mises en cercueil après le renversement d'un autocar dans le sud de l'Italie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des dépouilles sont mises en cercueil après le renversement d'un autocar dans le sud de l'Italie.

Photo : AFP / STRINGER

Le bus transportait une cinquantaine de passagers originaires de la région de Naples, dont de nombreux enfants. Le conducteur ferait partie des victimes.

Selon des rapports préliminaires, les voyageurs venaient de passer la journée à Puglia, une région réputée pour ses temples religieux. Cependant, un journaliste de la radio d'État, qui affirme s'être entretenu avec les autorités, a rapporté lundi que l'autocar revenait plutôt d'un spa thermal se trouvant à proximité de Benevento, non loin d'Avellino.

L'AFP affirme quant à elle que les passagers revenaient d'un pèlerinage à Pietrelcina, la cité natale de Padre Pio, un prêtre italien canonisé en 2002 et très vénéré dans le sud de l'Italie.

Dans la nuit, les pompiers continuaient de s'activer à la lumière de lampes torches, dans des conditions très difficiles, la zone où s'est écrasé l'autocar étant très difficile d'accès.

Descente dangereuse

L'accident s'est produit sur un viaduc de l'autoroute A16 Naples-Bari dans la zone de Monteforte Irpino, province d'Avellino, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Naples.

Ce n'est pas la première fois qu'un accident grave survient dans ce secteur. Selon les médias italiens, il s'agit d'une descente reconnue pour être dangereuse.

Au moment de l'accident de dimanche, de nombreux panneaux indiquaient toutefois la limite de vitesse à cet endroit.

Les circonstances de la tragédie demeurent inexpliquées pour l'instant. Parmi les hypothèses avancées par les témoins et journalistes locaux, les problèmes de freins, l'éclatement d'un pneu et l'endormissement du conducteur ont été évoqués.

Plusieurs véhicules ont été impliqués dans l'accident d'autocar qui a coûté la vie à au moins 36 personnes, près d'Avellino dans la région de Naples, le 28 juillet 2013Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs véhicules ont été impliqués dans l'accident d'autocar qui a coûté la vie à au moins 36 personnes, près d'Avellino dans la région de Naples

Photo : Salvatore Laporta / Associated Press

Des témoins auraient toutefois confié à la presse que le véhicule circulait à une vitesse « normale ». D'autres personnes présentes sur les lieux auraient affirmé avoir entendu un bruit qui donnait à penser que l'autocar aurait pu avoir une crevaison.

Un procureur local a été dépêché sur place pour mener une enquête visant à déterminer l'origine du drame.

Il s'agit d'un des accidents d'autocar les plus meurtriers en Europe ces dernières années, le dernier remontant à mars 2012 en Suisse, où 28 personnes, dont 22 enfants, avaient trouvé la mort.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !