Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brésil : des millions de pèlerins à la messe de clôture des JMJ

Des millions de pèlerins assistent à la messe sur la plage de Copacabana, le 28 juillet.

Des millions de pèlerins assistent à la messe sur la plage de Copacabana, le 28 juillet.

Photo : AFP / VANDERLEI ALMEIDA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le pape François a célébré dimanche la messe de clôture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Rio de Janeiro, au Brésil. Quelque trois millions de personnes ont pris part à cette célébration, le long de la plage de Copacabana.

Le pape a demandé aux jeunes catholiques d'annoncer « sans peur » leur foi aux « frontières » du monde sans faire de différences, en leur assurant que « l'Évangile est pour tous » et pas seulement pour « les plus accueillants ».

Pendant la messe, des pèlerins ont déployé une grande banderole à l'effigie du pape. 

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, la présidente argentine, Cristina Kirchner, et le président bolivien, Evo Morales, assistaient à l'office.

Le pape devait rencontrer en après-midi des membres du Conseil épiscopal latino-américain et prononcer un discours, avant de s'envoler en soirée pour Rome, mettant fin ainsi au premier voyage à l'étranger de son pontificat.

C'est la ville de Cracovie, en Pologne, qui hébergera les prochaines JMJ en 2016, a annoncé le pape François dimanche.

Avant de monter dans l'avion qui le ramènera à Rome, le pape a déclaré qu'il quittait le Brésil avec « le coeur rempli d'heureux souvenirs ». « En ce moment, je commence à sentir la nostalgie du Brésil, ce peuple si grand au coeur large; ce peuple si amical », a-t-il ajouté.

Samedi soir, le pape a invité l'immense foule de jeunes catholiques, rassemblés sur la plage de Copacabana, à suivre les pas de Jésus pour changer le monde.

« Les jeunes dans les rues veulent être les acteurs du changement. S'il vous plaît, ne laissez pas les autres devenir les acteurs du changement [...] », a-t-il lancé devant une foule estimée à 2 millions de personnes sur la plage de Copacabana. Et d'ajouter : « Ne restez pas au balcon de la vie, Jésus n'y est pas resté. Il s'y est engagé! »

Le pape François célèbre la messe sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, devant des millions de pèlerins, le 28 juillet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le pape François célèbre la messe sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, devant des millions de pèlerins, le 28 juillet.

Photo : AFP / NELSON ALMEIDA

Plus tôt samedi, le pape François a célébré une messe dans la cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro, appelant le clergé catholique à mettre de côté son confort et ses préoccupations de carrière pour tendre la main aux plus déshérités.

« Nous devons être très fiers de notre vocation qui nous donne l'occasion de servir le Christ dans les pauvres. C'est dans les favelas, dans les cantegriles, dans les villas miseria que l'on doit aller chercher et servir le Christ », a-t-il ajouté, citant les paroles de mère Teresa.

Le pape François a dégagé à 76 ans une énergie impressionnante pendant son séjour d'une semaine à Rio, séduisant les pèlerins des JMJ par sa chaleur et son franc parler.

François, le pape des pauvres

Les Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). Consultez notre carte.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !