•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avenir du Domaine des pères Sainte-Croix du Lac-Simon soulève un débat

Le domaine des pères Ste-Croix a été construit en 1933.

Radio-Canada

Les résidents du Lac-Simon, en Outaouais, ont fait le point vendredi sur leurs démarches pour faire désigner le Domaine des pères Sainte-Croix comme lieu historique.

Une désignation qui pourrait éviter que le domaine, construit en 1933, soit vendu à des promoteurs immobiliers. « Notre intention première est la préservation du site et d'en assurer l'intégrité pour les générations à venir, » explique la fondatrice du regroupement pour la conservation du domaine, Chantale Crête.

Les résidents aimeraient acheter le domaine pour lui donner une vocation communautaire.

Les résidents aimeraient acheter le domaine pour lui donner une vocation communautaire.

L'endroit qui est le refuge d'été des pères de Ste-Croix est à vendre depuis un an. L'argent de la vente servira à financer la retraite des religieux. La congrégation soutient que le site vaut trois millions de dollars

Les résidents du Lac-Simon aimeraient l'acheter pour lui donner une vocation communautaire, mais ils ne sont pas en mesure de rivaliser avec le prix qu'offrent les promoteurs immobiliers. 

Les Pères de Ste-Croix ne croient pas que le site en entier présente un intérêt historique particulier. Les religieux sont prêts à conserver quelques éléments, mais affirment que la demande de désignation n'est qu'un prétexte pour forcer une vente à rabais.

Les Pères de Ste-Croix ne croient pas que le site en entier présente un intérêt historique.

Les Pères de Ste-Croix ne croient pas que le site en entier présente un intérêt historique.

C'est bien beau d'acheter le terrain, mais il faut entretenir les bâtiments. Il y a beaucoup d'argent à mettre là-dedans.

Robert Dostie, conseiller en développement stratégique

Les élus municipaux de Lac-Simon sont pour leur part prudents. La conseillère Lise Villeneuve explique que la municipalité doit étudier le projet de développement en fonction des règlements de zonage en place. 

Ce n'est pas la première fois que les résidents essaient d'obtenir une désignation historique pour le Domaine. Une première demande avait été déposée au débute de l'année, mais celle-ci avait été refusée.

Ottawa-Gatineau

Société