•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Lune influencerait le sommeil

Le cycle lunaire

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

La qualité du sommeil chez les humains serait influencée par le cycle lunaire, affirment des chercheurs suisses.

Le Dr Christian Cajochen et ses collègues de l'Hôpital psychiatrique de l'Université de Basel ont enregistré les électroencéphalogrammes de 33 bénévoles pendant leur nuit pour découvrir que leurs habitudes de sommeil suivaient un cycle de 29,5 jours, soit le cycle lunaire.

À la nouvelle Lune, ils ont observé que les participants dormaient en moyenne 20 minutes de moins, qu'ils prenaient 5 minutes de plus pour s'endormir, et que leur temps de sommeil profond diminuait de 30 %.

Les chercheurs reconnaissent que ce n'est pas l'effet gravitationnel de la Lune qui cause ce cycle et émettent l'hypothèse que nos habitudes de sommeil suivent un « rythme sélénien » similaire au rythme circadien (quotidien) et au rythme circannuel (par saison).

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Current Biology.

Le saviez-vous?

L'idée de l'influence de la Lune sur le comportement humain comme le suicide, la criminalité, les accidents ou la natalité est incrustée dans la croyance populaire depuis des centaines d'années. Toutefois, aucune étude n'a réussi à établir de corrélations entre ces phénomènes et le cycle lunaire jusqu'à maintenant.

En 2012, des chercheurs de l'Université Laval ont d'ailleurs montré qu'il n'existe aucun lien entre les phases de la Lune et la fréquence des troubles psychologiques.

Pas moins de 80 % des infirmières et de 64 % des médecins pensent que le cycle lunaire affecte la santé mentale des patients.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Science