•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQ perquisitionne les bureaux de la MMA à Farnham

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Opération de perquisition de la Sûreté du Québec dans les bureaux de la MMA à Farnham

Opération de perquisition de la Sûreté du Québec dans les bureaux de la MMA à Farnham, le 25 juillet 2013

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Sûreté du Québec (SQ) a mené jeudi une perquisition dans les bureaux de la compagnie ferroviaire Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA) à Farnham, en Montérégie.

Une quinzaine d'enquêteurs du service policier provincial et de quelques experts ont investi les lieux dès 10 h 30, jeudi, pour recueillir des éléments de preuve, dans le cadre de l'enquête criminelle entourant l'explosion du train de la MMA à Lac-Mégantic.

L'opération se poursuit, a déclaré en point de presse jeudi après-midi l'inspecteur de la SQ Michel Forget. « On va rester sur place jusqu'à ce que nous ayons recueilli tous les éléments de preuve que l'on recherche », a-t-il déclaré, sans préciser la nature des biens saisis.

Un inspecteur de la Sûreté du Québec sort des bureaux de la MMA à FarnhamAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un inspecteur de la Sûreté du Québec sort des bureaux de la MMA à Farnham, le 25 juillet 2013

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

« On va s'adjoindre les corps policiers, qu'ils soient à l'extérieur du pays ou au Canada, nécessaires pour conduire les perquisitions », a ajouté l'inspecteur. Aucune autre perquisition n'est conduite pour le moment au Canada ou à l'étranger, bien que d'autres organismes enquêtent sur le dossier.

Le 10 juillet dernier, la SQ a annoncé qu'elle allait entreprendre une enquête criminelle « sans précédent » sur les circonstances entourant la tragédie de Lac-Mégantic qui a causé la mort de 47 personnes.

En entrevue, l'entreprise avait d'abord évoqué la possibilité d'un relâchement du système de freinage à air après l'intervention des pompiers de Nantes sur l'incendie qui s'était déclaré sur une locomotive. Le patron de la MMA, Edward Buckhardt, a ensuite affirmé qu'il tenait le conducteur du train partiellement responsable de l'accident.

Poursuite des recherches

Par ailleurs, les recherches n'ont pas permis de retrouver d'autres corps, a indiqué l'inspecteur Michel Forget lors de son point de presse quotidien à Lac-Mégantic.

Deux autres victimes ont été identifiées depuis mardi par le coroner, ce qui porte à 31 le nombre de personnes identifiées à ce jour.

Les expertises pouvant conduire à l'identification des ossements sont plus complexes et plus longues à cause de l'état et de la taille de ces ossements, a prévenu la porte-parole du Bureau du coroner. Les experts demeurent néanmoins confiants quant à l'obtention de résultats des analyses.

https://ici.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !