•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations contre les expériences sur des Autochtones

Radio-Canada

Des rassemblements ont eu lieu dans une quinzaine d'endroits au Canada pour presser le gouvernement de divulguer ses documents relatifs à des expériences menées il y a des décennies sur les Autochtones.

Des rassemblements ont eu lieu dans une quinzaine d'endroits au Canada pour presser le gouvernement de divulguer ses documents relatifs à des expériences menées il y a des décennies sur les Autochtones.

Plus tôt en juillet, un historien a révélé avoir découvert que des employés du gouvernement canadien avaient mené des expériences sur la nutrition auprès d'Autochtones, surtout des enfants, après avoir constaté leur malnutrition, entre les années 1940 et 1950. Des expériences ont notamment été menées dans des pensionnats autochtones.

L'événement Honour the Apology ou « Honorez les excuses » vise à réclamer du fédéral qu'il respecte ses promesses depuis que le premier ministre Stephen Harper a présenté ses excuses pour les conséquences des pensionnats autochtones, en 2008. 

Les organisateurs réclament qu'Ottawa divulgue tous les documents relatifs aux pensionnats à la Commission de vérité et réconciliation, qui entend actuellement les témoignages des survivants de ces établissements.

Des manifestants se sont rassemblés jeudi midi à Ottawa, Winnipeg, Saskatoon, Calgary, Edmonton, Thunder Bay, Sudbury et Whitehorse, notamment. Les organisateurs avaient invité les Canadiens de toutes confessions religieuses à y participer.

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, demande réparation ainsi que la divulgation de tous les documents relatifs aux pensionnats autochtones. « J'appuie les Premières Nations et réclame que le premier ministre s'assure que toute la vérité soit connue. C'est la seule façon d'atteindre la réconciliation », a-t-il estimé.

Le mérite attribué à la recherche

De son côté, la présidente de l'Association des femmes autochtones du Canada, Michèle Audette, s'est dite peu surprise d'avoir appris que des Autochtones avaient servi de cobayes à leur insu.

Rien de surprenant. Et je suis contente justement lorsque l'on fait des enquêtes, des recherches ou des études. Cela permet de faire une éducation populaire sur comment les peuples autochtones ont été traités et [sont] encore traités aujourd'hui, en 2013.

Michèle Audette, présidente de l'Association des femmes autochtones du Canada

L'historien ontarien qui a révélé les expériences, Ian Mosby, dit être fier de voir que ses découvertes ont lancé la tenue de l'événement de jeudi. « Les historiens n'ont pas souvent la chance de voir leurs travaux avoir autant d'impact public. Je me sens honoré », a-t-il déclaré.

Interrogé sur les révélations de Ian Mosby, le ministre des Affaires autochtones du Canada, Bernard Valcourt, n'était pas disponible pour une entrevue jeudi. Son directeur des communications, Jason MacDonald, a toutefois fait valoir que les « excuses historiques du premier ministre ont reconnu que les pensionnats autochtones ont été un chapitre sombre de l'histoire du Canada ».

« Nous avons donné plus de 900 documents pertinents à la Commission de vérité et réconciliation », a insisté M. MacDonald.

Liste de certains rassemblements 

  • Winnipeg : cercle Oodena à La Fourche
  • Vancouver : Gastown
  • Ottawa : île Victoria
  • Première Nation crie Moose
  • Nation crie Opaskwayak : Oscar Lathlin
  • Calgary : parc Central Memorial
  • Peterborough : Confederation Square
  • Toronto : parc et jardin botanique Allan Gardens
  • Saskatoon : Vimy Memorial Bandshell
  • Edmonton : parc Beaver Hills
  • Thunder Bay : parc Vickers
  • Sudbury : Tom Davies Square
  • Windsor : veillée à la bougie sur les marches du pont Ambassador, près de la rivière Détroit à 19 h 30
  • Whitehorse : rue Main

Autochtones

Société