•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François, le pape des pauvres

Le pape François

Le pape François

Photo : AFP / ALBERTO PIZZOLI

Radio-Canada

Élu en mars 2013, l'Argentin François est le premier pape jésuite et le premier pape des Amériques. Dès le départ, il a donné le ton : sa papauté serait marquée par la simplicité et l'humilité.

Il a ainsi renoncé à vivre dans les luxueux appartements pontificaux, choisissant plutôt de demeurer dans une suite de la résidence Sainte-Marthe, lieu de réunion des cardinaux lors du conclave. Il ne veut pas porter la mosette de pape (une courte cape de velours rouge bordée d'hermine), ni la croix en or distinctive de son rôle.

Il se lève à 4 h 30 tous les matins et se couche à 21 h le soir. Pour ses déplacements, il préfère le minibus à sa voiture officielle, et lors son voyage à Rio de Janeiro, dans le cadre de ses premières Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), il a même opté pour une jeep ouverte à la place de la papamobile, afin d'être plus proche des gens.

Issu d'un milieu modeste

Jorge Mario Bergoglio est né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires, en Argentine, dans une famille modeste d'immigrants italiens, comme la plupart des habitants de la capitale à l'époque. Son père était employé des chemins de fer. Une seule soeur de ses quatre frères et sœurs est toujours en vie.

Jorge Mario Bergoglio vit avec un seul poumon depuis qu'il a 20 ans, résultat d'une infection à la suite d'une pneumonie.

Il a été formé comme ingénieur chimiste, avant d'intégrer le séminaire et d'être ordonné prêtre par les jésuites, le 13 décembre 1969. En 1980, il est devenu le recteur de la Faculté théologique de San Miguel, où il avait fait ses études.

En 1992, il a été désigné évêque auxiliaire de l'archevêché de Buenos Aires. À la mort du titulaire, en 1998, il est devenu archevêque. Jean-Paul II l'a ensuite nommé cardinal en 2001.

François est parfois qualifié de premier pape non européen, ce qui est faux. Grégoire III, qui a régné au 8e siècle, est né en Syrie. François est en fait le premier pape non européen depuis 741 ans.

Une préoccupation pour la justice sociale

À l'instar de Saint-François-d'Assise, qui l'a guidé dans son choix de nom, le pape s'intéresse depuis toujours au sort des plus faibles et des plus vulnérables de la société. Cette préoccupation ne l'a pas abandonné avec son accession aux plus hautes sphères.

Mon peuple est pauvre et je suis l'un d'entre eux.

François

Lors du Jeudi saint en 2013, le pape a visité une prison pour jeunes, à Rome, et il a lavé les pieds de 12 prisonniers, dont deux femmes.

En juillet, il s'est rendu sur l'île italienne de Lampedusa, entre la Sicile et la Tunisie, où arrivent chaque année des dizaines de milliers de migrants, majoritairement africains, qui tentent la traversée de la Méditerranée à la recherche d'une vie meilleure.

Il y a fustigé « l'indifférence » du monde au sort des migrants et a lancé une couronne de fleurs dans les flots en mémoire de ceux qui ont péri en mer.

Prompt à décrier le néolibéralisme et la mondialisation, il demeure dans la lignée conservatrice de ses prédécesseurs en ce qui concerne l'avortement, l'euthanasie, le contrôle de la natalité, l'homosexualité et l'ordination des femmes prêtres.

Il s'est opposé à la légalisation du mariage gai en Argentine, en 2010, et a affronté la présidente Cristina Kirchner à ce sujet. Il a également dénoncé l'autoritarisme de la présidente. En revanche, il a déjà critiqué et qualifié d'« hypocrites » les prêtres qui refusaient de baptiser les enfants nés hors mariage.

L'Église catholique a un passé controversé en Argentine. Ses représentants ont souvent été accusés de complicité avec le régime dictatorial qui a gouverné le pays de 1976 à 1983, et a causé la « disparition » de 30 000 personnes. Après sa nomination, on a ainsi souligné que le nouveau souverain pontife avait fermé les yeux sur les crimes de la dictature et peut-être même permis l'arrestation et la torture de deux jésuites proches de la théologie de la libération.

International