•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal : que faire du silo numéro 5?

Vue aérienne du Silo numéro 5
Vue aérienne du Silo numéro 5 Photo: Société immobilière du Canada

L'avenir du silo numéro 5, à l'ouest du Vieux-Port, est toujours en suspens. La Société immobilière du Canada, qui est propriétaire du site depuis 2010, n'a pas encore décidé ce qu'elle fera de ces vestiges de l'époque où Montréal était l'un des plus grands ports céréaliers du monde. D'une superficie de quatre hectares, l'élévateur à grain est à l'abandon depuis presque 20 ans.

Au fil des ans, plusieurs options ont été envisagées : le transformer en condos, en hôtel, en musée, en centre de stockage de données informatiques ou, tout simplement, le démolir. La candidate à la mairie de Montréal Mélanie Joly vient de relancer le débat : dans son programme électoral, elle suggère d'utiliser la surface de l'immense bâtiment comme écran de projection. Elle laisserait à d'autres le soin de transformer l'intérieur du silo.

« L'idée elle est très simple, explique la candidate indépendante, il suffit d'utiliser le silo numéro 5 comme grand écran pour projeter des créations de réalisations montréalaises. Ce serait également un attrait touristique. Non, je n'ai pas évalué du tout les coûts. Cela dit, au cours des prochaines semaines, nous allons présenter un cadre financier pour toutes mes idées. »

Pas une nouvelle idée

Trois architectes montréalais, Annie Lebel, Stéphane Pratte et Geneviève Lheureux ont été les premiers à projeter des images sur le silo, pendant une soirée d'été. C'était en 1997, bien avant que Robert Lepage le fasse sur des silos à grains à Québec avec son Moulin à images, en 2008. L'architecte de l'Atelier In situ Annie Lebel se souvient : « À l'époque, on a utilisé des projecteurs avec images fixes prêtés par l'Opéra de Montréal. Oui, il y a moyen de faire quelque chose de peu coûteux avec un impact très grand. »

Propriété fédérale

La Société immobilière du Canada, propriétaire du silo depuis trois ans, répète que plusieurs scénarios sont à l'étude, sans vouloir les dévoiler. Pour l'instant, la SIC se contente de protéger le site des graffiteurs. Le silo est situé sur la jetée de la Pointe-du-Moulin, dans l'axe de la rue McGill College.

Grand Montréal

Spectacles