ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD demande une réunion du comité des transports

La députée du NPD de Toronto-Spadina, Olivia Chow

La députée du NPD de Toronto-Spadina, Olivia Chow

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Les néo-démocrates ont officiellement demandé au Comité permanent des transports (TRAN) de se réunir la semaine prochaine pour étudier les mesures à prendre pour prévenir les accidents ferroviaires, dans la foulée de la tragédie de Lac-Mégantic.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Olivia Chow, qui est aussi la vice-présidente du comité, en a fait l'annonce sur les ondes de la radio de CBC, vendredi matin.

Toutefois, le président du Comité des transports, Larry Miller, un conservateur, a le dernier mot sur la tenue de cette réunion, mais, selon Mme Chow, il ne s'agit que d'une formalité puisque quatre membres du comité ont donné leur aval à la tenue de la rencontre, dans une lettre au greffier. La semaine dernière, Larry Miller, a refusé une première demande pour la tenue d'une réunion cet été, la jugeant prématurée.

En vertu des règles des Communes, le président du comité doit rappeler le comité à l'intérieur d'un délai de cinq jours. Larry Miller a confirmé qu'il respecterait cette règle.

Les députés devront vraisemblablement interrompre leurs vacances pour cette réunion. Elle aura lieu au plus tard mercredi, a dit Olivia Chow.

Elle a insisté sur le fait que la réunion ne porterait pas spécifiquement sur la tragédie de Lac-Mégantic, mais bien sur les mesures de sécurité dans l'ensemble du réseau ferroviaire au Canada.

Selon elle, il faut notamment revoir la réglementation concernant le nombre d'employés à bord des trains de marchandises et l'obligation pour les convois d'être munis d'un système de freins automatiques.

Mme Chow se demande aussi pourquoi le gouvernement canadien ne possède pas de base de données complète sur les matières dangereuses transportées par train au pays.

La députée a soutenu que les recommandations du Bureau de la sécurité des transports (BST) concernant la tragédie de Lac-Mégantic prendraient plus d'un an avant d'être rendues publiques. Les députés, quant à eux, peuvent agir dès maintenant pour changer les politiques en matière de transport ferroviaire, dit-elle.

Elle souligne que de nombreuses recommandations du BST et du Bureau du vérificateur général formulées à la suite d'accidents ces dernières années n'ont jamais été appliquées.

https://ici.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

Politique