•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Groupe TVA achète La Semaine

« La Semaine »
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une filiale de Québecor Média, Groupe TVA, accroît sa présence dans la publication de magazines et de livres avec l'achat des Publications Charron et de Charron Éditeur. C'est la deuxième fois que le Groupe TVA acquiert une série de publications lancées par Claude J. Charron.

L'homme d'affaires, qui travaille dans le secteur de l'édition depuis plusieurs décennies, explique dans un communiqué que « l'heure de la retraite définitive » est arrivée. « Je suis convaincu que le Groupe TVA saura continuer et perpétuer l'oeuvre que j'ai commencée et en assurer la croissance pour les années futures », explique M. Charron.

L'entreprise Publications Charron publie notamment l'hebdomadaire La Semaine, qui met en vedette des artistes québécois. À terme, le Groupe TVA compte intégrer les activités de Charron Éditeur, connu sous le nom Édition La Semaine depuis 2005, dans le secteur livres de Québecor Média.

« L'acquisition de Les Publications Charron s'inscrit dans la stratégie de Groupe TVA de demeurer en tête du marché de l'édition de magazines au Québec, un marché hautement concurrentiel qui subit d'importantes mutations », a indiqué dans un communiqué le président et chef de la direction de Groupe TVA, Pierre Dion.

Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

Concernant le personnel, Véronique Mercier, directrice des communications de Groupe TVA, dit simplement que des discussions se tiendraient dans les prochaines semaines à ce sujet. Elle affirme par ailleurs que TVA tient à garder la marque de La Semaine.

Charron, un concurrent direct

Ce n'est pas la première fois que M. Charron vend des publications à son concurrent. En 2000, le magnat du magazine populaire au Québec avait vendu à TVA ses magazines 7 jours, Dernière heure, pour 46 millions de dollars. Les publications de M. Charron représentaient à l'époque les trois quarts du marché des magazines en langue française vendus au Québec, avec des revenus annuels de 50 millions de dollars.

Après la transaction, Claude J. Charron s'était retiré du secteur en vertu d'une entente de non-concurrence avec le Groupe TVA. Il avait ensuite lancé, en 2005, Les Publications Charron, qui venaient rivaliser avec les anciens magazines dont il s'était départi.

Lectorat

- 7 jours : 812 000 lecteurs

- La Semaine : 484 000 lecteurs

- Le Lundi : 346 000 lecteurs

- Dernière Heure : 272 000 lecteurs

Source : PMB, printemps 2012

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !