•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire du site ayant diffusé la vidéo du meurtre de Lin Jun est inculpé

Photo : La Presse canadienne / Ho

Radio-Canada

Le propriétaire du site web sur lequel une vidéo du meurtre de Lin Jun avait été publiée a été arrêté et accusé mardi soir, confirme la police.

Mark Marek, dont le site Internet basé à Edmonton se spécialise dans le gore, a été intercepté par les services frontaliers à l'aéroport de Vancouver à la suite d'une longue enquête policière, affirme le policier d'Edmonton Bill Clark.

L'homme de 38 ans fait face à une accusation de corruption des mœurs, relativement à la vidéo qui montrerait le meurtre de Lin Jun.

Luka Rocco Magnotta a été accusé du meurtre prémédité de l'étudiant chinois Lin Jun, à Montréal. Il doit subir son procès en septembre 2014.

La police affirme que les images ont été diffusées sur le site web pendant huit jours.

Nous soupçonnons M. Marek d'avoir publié la vidéo en ligne à Edmonton en sachant que la vidéo qui lui avait été envoyée par Luka Magnotta montrait un vrai meurtre.

Bill Clark, policier d'Edmonton

D'autres accusations pourraient être portées contre le propriétaire du site web, indique la police.

Mark Marek est en détention à Edmonton et comparaîtra pour la première fois jeudi matin.

Arrestation de Mark Marek

Depuis le 30 mai 2012, la police de Montréal, appuyée du FBI, s'efforçait de faire disparaître la vidéo du web. Dans un échange de courriels avec CBC/Radio-Canada au début de juin, M. Marek affirmait qu'il n'était pas question de retirer la vidéo.

L'enquêteur Bill Clark a expliqué mercredi après-midi que suffisamment de preuves avaient été trouvées pour accuser Mark Marek en février 2013, mais que celui-ci était parti à Hong Kong au cours de ce mois.

« Nous avions encore perdu [sa trace], mais nous avions avisé les [services frontaliers du Canada] », a dit M. Clark.

M. Marek a été arrêté le 10 juillet en sol britanno-colombien. Il a subi un interrogatoire mardi soir à Edmonton, lors duquel il a été très coopératif, a souligné la police.

Corruption des mœurs

 Commet une infraction quiconque, selon le cas :

  • produit, imprime, publie, distribue, met en circulation, ou a en sa possession aux fins de publier, distribuer ou mettre en circulation, quelque écrit, image, modèle, disque de phonographie ou autre chose obscène;
  • produit, imprime, publie, distribue, vend, ou a en sa possession aux fins de publier, distribuer ou mettre en circulation, une histoire illustrée de crime.
    Source : Code criminel, art. 163

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Justice

Justice et faits divers