•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faillite d'entreprise : 86 chiens de traîneau de Whistler attendent d'être adoptés

Un des chiens de traîneau abandonnés.

Les 86 chiens auront besoin d'aide pour s'adapter à la vie d'animal de compagnie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La société de prévention de la cruauté envers les animaux de la Colombie-Britannique (BC SPCA) est contrariée par la décision d'une entreprise à but non lucratif de traîneaux à chiens de Whistler de fermer boutique, laissant à d'autres le soin de placer ses 86 huskies sibériens.

La Whistler Sled Dog Company a été fondée en décembre 2011 lorsque la compagnie Outdoor Adventures a mis la clef sous le paillasson et a décidé de lui donner tous ses chiens et ses équipements.

Certains des chiens avaient été vendus à Outdoor Adventures par Robert Fawcett, le propriétaire de Howling Dogs. Ce dernier a admis avoir massacré 43 de ses chiens de traîneau en 2010 en raison du déclin touristique qui a suivi la fin des Jeux olympiques de Vancouver.

En 2012, à la suite d'une longue enquête de la BC SPCA, Robert Fawcett a été trouvé coupable de cruauté envers les animaux, en lien avec le décès de neuf chiens. 

Une entreprise avec un mandat bien spécial

Le mandat de Whistler Sled Dog Company était de trouver une façon de gérer une entreprise de traîneaux à chiens de façon éthique en priorisant le bien-être des chiens.

Sue EskersleyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sue Eckersley, membre bénévole du conseil de direction de Whistler Sled Dog Company

Photo : Radio-Canada

Après deux ans d'exploitation, le conseil de direction de l'entreprise à but non lucratif a conclu que les profits accumulés au cours de la courte saison de quatre mois, pendant laquelle il était possible de faire du traîneau à chiens à Whistler, n'étaient pas suffisants pour entretenir les chiens pendant les huit autres mois de l'année.

Une des membres bénévoles du conseil de direction, Sue Eckersley, explique qu'ils ont décidé de cesser leurs opérations en partie parce que l'entreprise n'était pas rentable et en partie parce qu'ils ne pouvaient pas offrir le niveau de vie voulu à leurs chiens de traîneaux.

Une responsabilité transférée à d'autres

La plupart des chiens sont désormais entre les mains du refuge pour animaux Whistler Animals Galore et de la BC SPCA en attendant d'être placés.

La responsable des enquêtes de la BC SPCA, Marcie Moriarty, soutient que Whistler Sled Dog Company a manqué à sa responsabilité d'offrir des soins à long terme à ses chiens.

« J'ai été très déçue », affirme-t-elle.

Selon la BC SPCA, le nouveau code de déontologie créé pour l'industrie des traîneaux à chiens après le massacre de 2010 demande que les propriétaires prennent leurs chiens en charge pendant toute leur vie sans faire appel à des refuges pour animaux.

Difficile adaptation à la vie d'animal de compagnie

Un des chiens de traîneau abandonnésAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'adaptation à la vie citadine pourrait-être difficile pour ces chiens habitués à une toute autre vie.

Photo : Radio-Canada

Marcie Moriaty souligne que ces huskies sibériens ne feront de bons animaux de compagnie que pour des propriétaires qui sont prêts à prendre le temps nécessaire pour les acclimater à la vie citadine et note que cela est un défi de taille.

« On ne décide pas comme ça ; ''j'habite à Yaletown, je travaille 15 heures par jour, mais je veux un de ces chiens de traîneaux'' », prévient-elle.

Sue Eckersley de la Whistler Sled Dog Company note que l'entreprise a embauché des experts en soin des animaux pour préparer les chiens à leur nouvelle vie.

Colombie-Britannique et Yukon

Société