•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obtention de visa : des retards pourraient toucher de nombreux étudiants

Université de Moncton

Le campus de Moncton

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un conflit de travail entre Ottawa et les agents d'immigration pourrait compromettre l'arrivée des étudiants étrangers dans les universités en septembre.

Grèves du zèle et débrayages sporadiques, les actions syndicales des agents d'immigration au Canada et à l'étranger se multiplient depuis quelques mois. Par conséquent, le traitement des demandes de visas est ralenti, voire bloqué.

Peter Halpin directeur général de l'Association des universités de l'Atlantique, dit qu'avec à peine un mois et demi avant le début de la session d'automne, le temps presse. Il craint que certains des 11 000 étudiants étrangers attendus dans la région aillent étudier ailleurs.

Mais à l'Université de Moncton, la vice-rectrice des affaires étudiantes et internationales, Marie-Linda Lord, ne s'inquiète pas pour les 400 étudiants de divers pays attendus au cours de l'année.

« Comme on s'y prend beaucoup à l'avance, dès septembre précédant l'année d'inscription à l'Université, toutes ces démarches ont déjà été faites », souligne Mme Lord.

Marie-Linda Lord affirme que la situation de l'Université de Moncton est différente de celle des institutions anglophones. « Nous sommes la seule université de l'Atlantique qui avons ce bassin de recrutement là, principalement en Afrique francophone », souligne-t-elle.

Pour l'instant, c'est toujours l'impasse entre le gouvernement fédéral et ses employés membres de l'Association des agents du service extérieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !