•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Massif de Charlevoix réorganise ses activités

Les wagons du train Le massif de Charlevoix

Le train, Le massif de Charlevoix

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe Le Massif de Charlevoix doit procéder à une restructuration de ses activités après seulement un an d'opération. Le centre de ski, le train touristique et l'hôtel La Ferme à Baie-Saint-Paul n'atteignent pas la rentabilité souhaitée.

Une dizaine de postes, surtout dans le secteur de la gestion, seront supprimés. La direction doit aussi apporter des changements dans ses opérations. Le train touristique entre Québec et La Malbaie sera le plus touché avec une diminution des heures de service.

Le train ne sera plus fonctionnel l'hiver et le lien ferroviaire sera en activité seulement du 15 juin au 15 octobre. Durant la saison hivernale, l'administration a constaté que les touristes sont moins nombreux et les skieurs préfèrent emprunter la route pour se rendre au Massif de Petite-Rivière-Saint-François.

Pour la direction de l'entreprise, cette restructuration après un an d'activité n'a rien d'alarmant. « C'est vraiment un exercice comme dans toutes les entreprises et une analyse pour être optimal », affirme la directrice des communications, Kim Martel.

D'autres mesures font partie de la réorganisation des différents services. Lors des faibles périodes d'achalandage, l'un des deux restaurants à l'hôtel La Ferme pourrait, par exemple, être fermé.

Par ailleurs, la piste d'expert Le Charlevoix au Massif de Petite-Rivière-Saint-François, qui a servi l'an dernier pour les juniors mondiaux, ne sera pas entretenue cet hiver. La direction envisage aussi de revoir des ententes avec certains fournisseurs pour réduire les coûts.

Une nouvelle navette

Cependant, un nouveau service ferroviaire sera mis en service jeudi, entre l'hôtel La Ferme à Baie-Saint-Paul et le centre de ski. Trois départs par jour sont prévus cet été. Plusieurs résidents et commerçants de Petite-Rivière-Saint-François espèrent que l'arrivée de ce service permettra de donner un essor économique à ce village.

Le propriétaire de l'auberge le Four à Pain, Richard Fiset n'a pas hésité à investir avant même l'arrivée de la navette ferroviaire. Il espère que d'autres suivront afin d'attirer les touristes. « On commence tranquillement, mais il va falloir en ajouter. Mon but, c'est même de m'organiser pour avoir des boutiques. Des artistes sont même prêts à venir exposer dans certains endroits ici [...] si l'on ne fait rien, les gens n'arrêteront pas », croit-il.

Le nouveau service de navette ferroviaire entre Baie-Saint-Paul et Petite-Rivière-Saint-François fonctionnera à longueur d'année.



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !