•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père Jean-Marc Boulé n'est plus

Voyez la transformation d'Alex à Johnny.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le sport étudiant de la région de Québec est en deuil. Le père Jean-Marc Boulé, qui tenait les rênes du Séminaire Saint-François depuis 1972, est décédé des suites d'un cancer lundi matin, dans un centre hospitalier de la région de Québec.

Le Séminaire Saint-François a confirmé la triste nouvelle en début d'après-midi. L'homme de 73 ans a rendu l'âme vers 11 h 15.

Sous la direction de Jean-Marc Boulé, le Séminaire Saint-François est devenu l'une des plus prestigieuses écoles secondaires privées du Québec.

Né à Loretteville en 1939, le père Jean-Marc Boulé a fait des études de philosophie, de théologie et de catéchèse à l'Université Laval ainsi qu'à Montréal, Ottawa et Washington.

Il avait lui-même fréquenté le Séminaire Saint-François dès le primaire. Il y a été professeur de français et surveillant.

En 1972, il est devenu directeur général de l'établissement, poste qu'il occupait encore jusqu'à tout récemment.

Jean-Marc Boulé était membre de l'Académie des Grands Québécois. Il a aussi été fait Chevalier de l'Ordre national du Québec et a reçu la médaille de l'Assemblée nationale.

Premières réactions

Le cycliste et homme d'affaires bien connu de la région de Québec Louis Garneau, un ami personnel du père Boulé, s'est dit profondément attristé par la nouvelle.

« Un curé comme ça, ça ne se remplace pas », a-t-il confié.

L'homme d'affaires Jacques Tanguay, un autre ami proche du père Boulé, parle de son côté d'un homme qui a grandement contribué au rayonnement du sport étudiant à Québec.

C'est « une personne qui a fait tellement de bien dans sa vie qu'on ne peut que regretter son départ », a déclaré M. Tanguay.

« Malgré le fait qu'il avait 73 ans, il était encore un homme excessivement jeune de cœur, un travaillant acharné », a dit M. Tanguay.

De son côté, la Ville de Québec a offert ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches du père Jean-Marc Boulé.

Les pensées du maire de Québec, M. Régis Labeaume, des membres du conseil municipal et du personnel de la Ville sont tournées vers la famille et les proches du Père Boulé, et vers tous les employés, étudiants et diplômés du Séminaire Saint-François, peut-on lire dans un communiqué publié par la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !