•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil canadien du homard demande à la chaîne McDonald d'améliorer son McHomard

Un McHomard
Stewart Lamont, du Conseil canadien du homard, dit avoir été bien déçu quand il a goûté pour la première fois au sandwich McHomard.
Radio-Canada

La guédille au homard servie dans les restaurants McDonald nuirait à la réputation du homard canadien, selon le Conseil canadien du homard.

Le porte-parole du groupe, Stewart Lamont, a écrit une lettre à la multinationale pour lui demande d'augmenter les prix payés aux pêcheurs en échange de leurs prises. Cette année, le ralentissement économique jumelé à une augmentation du stock de homards a eu un effet dévastateur sur l'industrie.

On ne peut pas payer les pêcheurs 2,75 $ ou 3 $ la livre, croit M. Lamont, et servir ensuite aux consommateurs un sandwich de mauvaise qualité à 6,79 $.

Il conseille également d'améliorer la qualité et le goût du McHomard. M. Lamont dit avoir été bien déçu quand il a goûté pour la première fois au sandwich McHomard. « C'était plus McDégueu que McHomard, rien que de la laitue! » s'exclame-t-il.

Au restaurant The Catch à Fredericton, le chef Greg Godfrey sert sa propre version du sandwich bien connu, vendu à 17 $, soit près de trois fois le coût du McHomard. M. Godfrey soutient qu'il faut être prêt à payer le prix pour obtenir un produit de qualité.

Pour sa part, Stewart Lamont du Conseil canadien du homard aimerait surtout que McDonald joue un rôle plus actif dans l'industrie.

Acadie

Alimentation et cuisine