•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Zimmerman : pas de verdict après la première journée de délibérations

La deuxième semaine du procès de George Zimmerman s'ouvrait lundi.

La deuxième semaine du procès de George Zimmerman s'ouvrait lundi.

Photo : AP/Joe Burbank

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le jury a commencé ses délibérations vendredi après-midi au procès de George Zimmerman, ce surveillant de quartier volontaire accusé du meurtre de Trayvon Martin, un adolescent noir non armé, l'an dernier en Floride.

Les premières heures de délibérations n'ont cependant pas permis au jury d'en arriver à un verdict.

Ce huis clos, qui se poursuivra samedi matin, met un terme à trois semaines de procès de M. Zimmerman, qui a déjà admis avoir tué Trayvon Martin.

Les avocats de la défense ont tenté vendredi pour une dernière fois de convaincre le jury que George Zimmerman a tué Trayvon Martin en situation de légitime défense, affirmant que le dossier de l'accusation se fondait sur des « possibilités » et des « peut-être ».

La stratégie des procureurs a quant à elle consisté à tenter de prouver que la mort de Trayvon Martin, 17 ans, résulte d'un acte « raciste ».

Puisqu'il n'y pas de témoins directs lors de l'événement, les six jurées doivent rendre leur verdict sur la base des nombreux témoignages entendus. Les procureurs et les avocats de la défense ont fait venir à la barre tour à tour des proches et des amis de la victime et de l'accusé pour argumenter leur cause.

Le jury devra décider s'il le juge :

  • coupable de meurtre au second degré, une peine passible de la prison à perpétuité;
  • coupable d'homicide volontaire, un crime passible de 30 ans de prison;
  • non coupable, faute de preuves suffisantes.

La juge Debra Nelson a accordé aux six femmes jurées l'option de juger l'homme sur la base d'une accusation d'homicide involontaire, plus facile à prouver qu'un meurtre non prémédité.

Les autorités se sont préparées à de possibles manifestations, voire à des actes de violence, en lien avec ce procès hautement médiatisé. L'éventuel acquittement de l'accusé pourrait provoquer des troubles, estiment les autorités, en particulier dans les quartiers afro-américains de la Floride, où cette affaire soulève les passions.

Trayvon MartinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Trayvon Martin

Photo : AFP / MARIO TAMA

Retour sur les faits

Trayvon Martin rentrait chez lui le 26 février 2012 après être allé acheter des sucreries, lorsqu'il a été abattu par George Zimmerman. Ce dernier, âgé de 28 ans, effectuait une ronde de surveillance dans son quartier résidentiel de Sanford, en banlieue d'Orlando. Les policiers ont attendu 44 jours avant d'arrêter le vigile volontaire.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !