•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Abandon du projet Manouane Sipi : Québec dédommage Wemotaci

    La route forestière 25 en Haute-Mauricie
    Radio-Canada

    La communauté attikamek de Wemotaci sera bientôt dédommagée par le gouvernement du Québec après la mise au rancart du projet de minicentrale Manouane Sipi.

    Une entente est sur le point d'être signée entre Québec et la communauté attikamek de Wemotaci. Le gouvernement lui confie l'entretien de la route forestière 25, en Haute-Mauricie. À l'heure actuelle, la communauté entretient le chemin du kilomètre 86 au kilomètre 106, mais à terme, elle entretiendra le chemin sur une portion beaucoup plus significative.

    Cette nouvelle responsabilité va permettre à Wemotaci de mettre la main sur de nouveaux revenus et de créer des emplois.

    Ce transfert de pouvoir fait suite à l'abandon, en janvier dernier, du projet de minicentrale Manouane Sipi, qui devait générer d'importantes retombées économiques pour la communauté de Wemotaci. Québec a fait une croix sur six projets de minicentrales sous prétexte qu'Hydro-Québec se trouve en surplus d'énergie.

    L'autre partenaire du projet était la Ville de La Tuque. Dans les derniers mois, le maire Normand Beaudoin a exprimé sa colère à l'égard de la décision de laisser tomber le projet.

    Il devrait présenter, au cours des prochaines semaines, un projet de développement éolien qui s'effectuerait en partenariat avec les promoteurs des autres projets de minicentrales abandonnés par Québec.

    Mauricie et Centre du Québec

    Politique