ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD presse Ottawa d'agir en matière de sécurité ferroviaire

La députée du NPD de Toronto-Spadina, Olivia Chow

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) exige que le gouvernement fédéral resserre rapidement les règles entourant la sécurité ferroviaire au Canada. Le parti ajoute ainsi sa voix à celles d'autres formations politiques, dont le Bloc québécois, qui ont demandé une action rapide de la part d'Ottawa dans ce domaine, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le NPD souligne dans un communiqué que, selon une vérification de Transports Canada effectuée par le commissaire à l'environnement et au développement durable en 2011, des pratiques commerciales courantes telles que la mise à jour des bases de données et les programmes de contrôle de la qualité et de standards de performance étaient insuffisantes ou inexistantes.

Les néo-démocrates proposent, comme d'autres avant eux, de retirer graduellement les wagons DOT-111 (le modèle impliqué dans l'explosion de Lac-Mégantic) pour le transport de matières dangereuses et de mettre un terme à la pratique de n'avoir qu'un mécanicien à bord des trains.

Le parti demande aussi la publication des audits de la compagnie Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) – et la suspension du permis de la compagnie s'il est démontré que ses procédures de sécurité sont inadéquates – ainsi que l'obligation d'informer les municipalités du transit de matières dangereuses sur leur territoire.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Olivia Chow, soutient que la mise en œuvre des recommandations du Bureau de la sécurité des transports et du Bureau du vérificateur général permettraient de faire un pas de géant pour améliorer la sécurité du transport ferroviaire.

Mercredi, le Bloc québécois a demandé que soit lancée immédiatement une étude par un comité spécial à la Chambre des communes pour prendre les décisions qui s'imposent à la suite du déraillement ferroviaire mortel de Lac-Mégantic.

Son chef, Daniel Paillé, a fait parvenir une lettre à ce sujet au premier ministre Harper et aux autres chefs de parti jeudi (voir plus bas).

comite special train - lettre de Daniel Paillé - média.pdf (Nouvelle fenêtre) by Radio-Canada (Nouvelle fenêtre)

https://ici.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique