ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Égypte : la justice demande l'arrestation du chef des Frères musulmans

Le leader des Frères musulmans, Mohamed Badie

Photo : La Presse canadienne / Amr Nabil

Radio-Canada

La justice égyptienne a ordonné l'arrestation de Mohamed Badie, chef des Frères musulmans, pour incitation à la violence lors des affrontements de lundi devant la caserne de la Garde républicaine où serait détenu le président Mohamed Morsi. La fusillade a fait 55 morts.

Des mandats d'arrêt sont aussi en vigueur pour Mahmoud Ezzat, adjoint de Badie, Essam El-Erian et Mohamed El-Beltagi, responsables de l'aile politique du mouvement.

Selon Gehad Al-Haddad, porte-parole des Frères musulmans, ces accusations « ne sont rien d'autre qu'une tentative de la police pour mettre fin à la manifestation de Rabia », évoquant le rassemblement de militants islamistes aux abords de la mosquée Rabia al-Adawiya, dans le nord-est de la capitale.

Le nouveau premier ministre en voie de former son gouvernement

Entre-temps, le nouveau premier ministre Hazem El-Beblaoui a affirmé sa volonté de consulter en priorité Mohamed ElBaradeï et Ziad Bahaa-Eldin, chefs de file du courant libéral, pour former le nouveau gouvernement.

Les salafistes d'Al Nour, deuxième parti islamiste après les Frères musulmans, ont fait savoir qu'ils ne s'opposaient pas à la nomination de Hazem el Beblaoui mais qu'ils ne siégeraient pas au gouvernement. Ils ont récemment empêché la désignation à ce poste de Mohamed ElBaradeï.

Sur le plan extérieur, le Koweït a annoncé une aide de 4 milliards pour le pays. La Maison-Blanche a confirmé la livraison de quatre F-16 dans les prochaines semaines. Huit autres F-16 devraient être livrés en décembre.

La Maison-Blanche a indiqué lundi qu'elle n'envisageait pas de modifier le programme d'aide à l'Égypte. Washington a déjà fourni 650 millions de dollars d'aide militaire à l'Égypte dans l'année fiscale 2013 se terminant en septembre. Quelque 585 millions de dollars devraient encore être attribués, a indiqué un responsable.

L'Égypte, entre révolution populaire et pouvoir militaire
Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

International