Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec débloque 60 millions de dollars pour Lac-Mégantic

Des millions de dollars seront nécessaires pour reconstruire le centre-ville de Lac-Mégantic.

Des millions de dollars seront nécessaires pour reconstruire le centre-ville de Lac-Mégantic.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement Marois annonce une aide financière de 60 millions de dollars pour venir en aide aux sinistrés de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic. De cette somme, 8 millions de dollars iront à l'aide d'urgence directe et immédiate pour les personnes touchées.

Animée par le désir de lever les obstacles bureaucratiques et de répondre rapidement aux besoins des personnes éprouvées, la première ministre Pauline Marois a annoncé à la sortie du Conseil des ministres, mercredi matin, la mise en place dès lundi d'une série de mesures d'aide financière directe aux citoyens, aux entreprises et à la municipalité de Lac-Mégantic.

Voici le détail de ce qui a été annoncé :

Aide financière aux particuliers

  • 8 millions de dollars d'aide directe et immédiate aux sinistrés, qui pourront toucher dès lundi un montant forfaitaire de 1000 $.
  • Une aide de subsistance sera aussi versée à ceux qui en ont besoin.
  • Des dédommagements financiers variables seront aussi disponibles pour le remplacement de biens et de meubles essentiels.
  • Les propriétaires de maisons endommagées ou détruites pourront recevoir des compensations pouvant atteindre un maximum de 200 000 $ (biens et meubles inclus).

Aide à la municipalité

  • 7 millions de dollars à la Ville de Lac-Mégantic pour assumer les frais les plus urgents.
  • Remboursement à 100 % des frais encourus par la municipalité pour faire face à la catastrophe.
  • Compensation sur une période de deux ans des pertes de revenus fiscaux liés à la destruction de dizaines de bâtiments et de résidences.

Aide aux entreprises

  • 10 millions de dollars d'aide d'urgence aux entreprises sinistrées et à leurs employés.

Reconstruire, relancer et soutenir Lac-Mégantic

Le plan du gouvernement Marois prévoit une seconde tranche de 25 millions de dollars pour aider la municipalité de Lac-Mégantic à planifier et à entreprendre la reconstruction de son centre-ville et de ses infrastructures. Pauline Marois a parlé d'un « centre-ville moderne, dynamique et sécuritaire, où des zones vertes et commerciales se côtoieront ».

Le plan prévoit également la création d'un fonds spécial de 10 millions de dollars pour relancer et soutenir l'économie de Lac-Mégantic et de la région. L'utilisation de cette somme sera déterminée ultérieurement par la communauté et les partenaires économiques locaux.

P (Nouvelle fenêtre)our suivre notre couverture en direct à partir d'un appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Le drapeau en berne

Pour rendre hommage aux victimes, la première ministre Pauline Marois a par ailleurs annoncé que le drapeau du Québec sera mis en berne sur la colline Parlementaire et sur tous les édifices publics dès jeudi matin, et ce, pour une semaine.

À Ottawa, le gouvernement fédéral a annoncé qu'il fera de même avec le drapeau du Canada sur les édifices fédéraux au Québec et la tour de la Paix, sur la colline du Parlement, du 11 au 18 juillet.

La première ministre, Pauline Marois
La première ministre, Pauline Marois

Mise sur pied d'un guichet unique

Pour accélérer le traitement des demandes d'aide et l'acheminement des services, le gouvernement ouvrira dès lundi un bureau d'aide et d'information.

Les citoyens, les autorités municipales, les organismes et les entreprises pourront s'y référer et y effectuer toutes leurs démarches.

Notre objectif est de lever tous les obstacles qui pourraient ralentir les opérations d'aide aux personnes en détresse. Tenter de mettre de côté [...] toute la bureaucratie qui pourrait nous enfarger.

Pauline Marois, première ministre du Québec

Le ministre québécois de la Santé, Réjean Hébert, a quant à lui pris le temps de rappeler à la presse l'importance du soutien psychologique qui doit être apporté aux victimes d'une telle catastrophe.

Le ministre a assuré que des équipes multidisciplinaires de soins et de support psychologique ont été mobilisées pour venir en aide non seulement aux sinistrés, mais également aux secouristes, pompiers et policiers qui ont été impliqués dans la tragédie pour diminuer les risques de choc post-traumatiques.

On a des gens qui ont des blessures de l'âme, qui sont ravagés au plan psychologique.

Réjean Hébert, ministre de la Santé
Le ministre de la Santé du Québec, Réjean Hébert, à son arrivée au Conseil des ministres.
Le ministre de la Santé du Québec, Réjean Hébert, à son arrivée au Conseil des ministres.

Réjean Hébert a aussi assuré que les conditions environnementales étaient suivies de très près à Lac-Mégantic et que de nombreuses analyses étaient faites avant de permettre aux gens de réintégrer leurs domiciles.

En ce qui a trait aux mesures d'aide déployées par le gouvernement fédéral et à d'éventuelles réclamations à Ottawa, Réjean Hébert a rappelé que Québec attendait toujours les sommes réclamées pour la crise du verglas de 1998 et pour les inondations à Saint-Jean-sur-Richelieu en 2011.

Il faudrait que le fédéral soit là en terme d'appui financier. Vous savez, on attend encore le remboursement pour le verglas, pour les inondations à Saint-Jean... Il ne faudrait pas que le fédéral, comme d'habitude, dise : "Ça ne cadre pas tout à fait avec nos programmes".

Réjean Hébert, ministre de la Santé du Québec

Toutes les ressources nécessaires seront mises à contribution, promet Nicolas Marceau

Interrogé par les journalistes quant à la disponibilité des ressources financières pour venir en aide aux sinistrés et à reconstruire Lac-Mégantic, le ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, a assuré que le contexte budgétaire n'influait en rien sur les mesures d'aide aux sinistrés.

On fait tout ce qui est nécessaire. Le gouvernement est entièrement et complètement dévoué à aider les familles, les proches, la communauté à se relever de cette tragédie.

Nicolas Marceau, ministre des Finances du Québec

Ottawa attend l'évaluation de Québec

« Nous sommes présentement en attente de l'évaluation du gouvernement du Québec identifiant les besoins les plus urgents. Lorsque nous l'aurons reçu, nous agirons rapidement et efficacement afin de nous assurer que les gens reçoivent l'aide dont ils ont besoin », a indiqué le ministre de l'Industrie, Christian Paradis.

Il ajoute qu'un site mobile de services a été installé par Service Canada afin de faciliter l'accès aux services fédéraux comme l'assurance-emploi, le régime de pensions du Canada et le programme de la sécurité de la vieillesse. Le traitement des réclamations d'assurance-emploi pour les travailleurs affectés sera accéléré.

https://ici.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

 

Revoir le transport des matières dangereuses

« Nous allons prendre le temps de faire une réflexion correcte sur le transport ferroviaire des matières dangereuses. Il est actuellement trop tôt pour poser des gestes à cet égard », a par ailleurs affirmé Pauline Marois.

Néanmoins, les autorités concernées devront collaborer aux enquêtes et assumer leur responsabilité, a dit la première ministre.

Mme Marois a aussi sévèrement critiqué la réponse de l'entreprise Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) et de son patron, Edward Burkhardt, face à la crise.

« On constate qu'il y a eu de grosses lacunes de la part de l'entreprise, dit la première ministre, comme le fait de ne pas être présente sur les lieux après l'accident et de ne pas avoir communiqué avec les citoyens. »

« C'est une attitude complètement déplorable de la part du président de l'entreprise, de ne pas prendre les moyens de communiquer correctement en français avec la population », a-t-elle ajouté. Rappelons que la qualité du français des premiers communiqués de MMA après l'accident avait soulevé l'indignation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !