•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour protéger les bélugas dans la rivière Saguenay

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent va augmenter la surveillance maritime sur la rivière Saguenay afin de protéger les bélugas des plaisanciers qui s'approchent trop près d'eux.

Les spécialistes et des gestionnaires de marina constatent que les embarcations s'approchent de plus en plus des mammifères marins. Cet été, les agents de Parcs Canada vont inviter les plaisanciers à respecter la distance obligatoire de 400 mètres séparant tout type d'embarcation d'un béluga.

Quelque 1100 bélugas vivent à l'embouchure du Saguenay et du fleuve Saint-Laurent. Leur nombre se maintient, mais n'augmente pas.

L'an dernier, 17 carcasses de bébés bélugas ont été retrouvées, au lieu des 2 ou 3 qui meurent habituellement.

Nadia Ménard, biologiste au parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, ajoute que des femelles sont mortes en donnant naissance, un phénomène nouveau. « Il semble y avoir une problématique autour de la naissance et de la survie des jeunes qui pourrait peut-être expliquer pourquoi la population n'augmente pas », souligne-t-elle.

Les biologistes croient que la proximité de certains plaisanciers, notamment des kayakistes, peut déranger les baleines à des moments critiques. Il arrive que des bélugas suivent de très près les embarcations.

« S'il y a des bélugas qui suivent des kayakistes, explique Nadia Ménard, probablement que ce ne sont pas des femelles en train de mettre bas, on s'entend. Mais on ne peut pas le savoir. Si c'est pendant une mise bas, c'est là qu'est la problématique. Ça a été démontré chez d'autres mammifères que lorsque les animaux sont dérangés pendant la mise bas, c'est-à-dire la naissance d'un petit, ça va interrompre la naissance, ça peut prolonger la durée. »

Zone interdite

Par ailleurs, le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent deviendra d'ici un an ou deux le premier parc au Canada à inclure une zone complètement interdite à toute embarcation pour protéger les bélugas.

Le secteur de la baie Sainte-Marguerite serait inclus dans cette zone. Les mammifères marins devront être observés de la terre ferme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Société