Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Frères musulmans rejettent le plan de transition en Égypte

Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire.

Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire.

Photo : AFP / MAHMUD HAMS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un haut responsable des Frères musulmans égyptiens a rejeté le plan de transition annoncé par le président intérimaire afin d'amender la Constitution et organiser de nouvelles élections.

Essam el-Erian a déclaré mardi sur sa page Facebook que le plan de transition ramènerait le pays à la « case départ », affirmant que les Frères musulmans n'abandonneraient pas leur campagne visant à réinstaller au pouvoir le président destitué Mohamed Morsi, qui a longtemps été membre du mouvement.

Le président égyptien par intérim, Adly Mansour, a annoncé le plan de transition lundi soir.

En vertu de cette feuille de route, il créera deux comités chargés d'amender la Constitution. Les amendements seront soumis à un référendum dans environ quatre mois et demi, et des élections parlementaires et présidentielle devraient suivre au début de 2014.

Associated Press

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !