•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport ferroviaire : moins d'accidents qu'il y a 10 ans

Un déversement d'environ 13 000 litres de diesel s'est produit lors du déraillement d'un train près de Lac-Mégantic.
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nombre d'accidents ferroviaires, tout comme le nombre de morts, est en baisse depuis 2003, note le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada, qui indique toutefois que le nombre de déversements de produits dangereux reste relativement faible.

En 2012, 1011 accidents ferroviaires ont été signalés au BST, soit 11 de moins qu'en 2011 (1022). Il s'agit d'une diminution de près de 10 % par rapport à la moyenne des années 2007-2011, qui se situe à 1128 accidents.

Les trains de marchandises représentent 69 % des trains en cause dans les accidents ferroviaires en 2012, contre 4 % pour les trains de passagers et 27 % pour des wagons, locomotives et véhicules d'entretien.

Matières dangereuses sur rails

Les événements impliquant des matières dangereuses ont également diminué durant la dernière décennie. En 2003, 226 accidents ferroviaires (16,7 %) de cette nature se sont produits, contre 118 en 2012 (11,7%).

Cette diminution survient alors que le nombre de wagons-citernes a augmenté de 280 fois en quatre ans, passant de 500 en 2009 à 140 000 en 2013.

Un accident n'est pas accompagné nécessairement d'un déversement. En 2012, deux accidents avec déversement de marchandises dangereuses sont survenus, comparativement à trois en 2011.

De janvier à mai 2013, 57 accidents impliquant un train transportant des marchandises dangereuses ont été signalés, mais un seul a mené à un déversement.

Plus d'accidents hors d'une voie principale

Plus de la moitié des accidents ferroviaires se sont produits hors d'une voie principale (59 %), la plupart représentant des accidents mineurs survenus à des vitesses inférieures à 10 mi/h (16 km/h). Les déraillements et les collisions en voie principale ont subi une légère baisse, passant de 10 % en 2011 à 7 % à 2012.

La proportion des autres types d'accidents (15 %) en 2012 reste semblable à la moyenne des cinq dernières années (16 %).

Légère hausse du nombre de morts

En 2012, 82 personnes ont été tuées dans des accidents ferroviaires. Ce nombre représente une hausse de 16 % par rapport aux 71 décès enregistrés en 2011, et de 8 % comparativement à la moyenne annuelle sur cinq ans.

Dans la dernière décennie, la grande majorité des accidents ferroviaires mortels ont impliqué « des personnes, principalement des piétons, qui ne sont pas autorisées à circuler sur une emprise ferroviaire et qui sont heurtées par du matériel roulant ailleurs qu'à un passage à niveau ». C'est ce que le BST appelle un « accident survenu à un intrus ». À la date du 31 mai 2013, 39 personnes sont mortes à la suite d'un accident ferroviaire, dont 19 « intrus ».

C'est en Alberta où se produit annuellement le plus grand nombre d'accidents aux passages à niveau. La province de l'Ouest représente 25 % de ce type d'accidents en 2012.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !