•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réseau de santé Vitalité : le grand ménage a commencé, dit Rino Volpé 

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, le président et directeur général du réseau de santé Vitalité, Rino Volpé, passe au peigne fin chacun des secteurs de l'organisme, lequel affichait un déficit de 9,5 millions de dollars pour l'année dernière.

Le nouveau PDG avait promis un grand ménage lors de son entrée en poste il y a cinq mois, et ce ménage a bel et bien débuté. « C'est déjà commencé, dit-il. L'endroit où on a été le plus agressif, et c'est en train d'être exécuté, c'est en administration. »

L'objectif annoncé en février dernier est d'éliminer 400 postes en trois ans. Cette année, 70 postes administratifs seront supprimés, tandis que 200 autres sont analysés. Le corps médical ne sera pas épargné, reconnaît M. Volpé.

On va toucher à des gens qui sont impliqués dans la livraison des soins aux patients... par exemple des infirmières, si ce n'est pas productif, dans un certain secteur.

Rino Volpé, président et directeur général du réseau de santé Vitalité

Le réseau de santé Horizon a démontré une meilleure productivité que le réseau francophone, l'an dernier, avec un surplus de 2,5 millions de dollars. Un des facteurs qui expliquent cette différence, selon M. Volpé : le nombre de congés de maladie trop élevé dans le réseau Vitalité. « L'an passé, Horizon a connu une baisse de ses jours de maladie, et Vitalité a eu une augmentation », note-t-il.

Ces congés de maladie coûtent cher, soit envion 19 millions de dollars par année. « C'est beaucoup trop élevé, reconnaît M. Volpé, et la régie est en train de mettre en place des programmes pour essayer de mieux gérer ça. »

Dans un contexte où les services de santé coûteront de plus en plus cher à la province, avec une augmentation de 4,5 % par année en raison de l'inflation et du vieillissement de la population, les petits hôpitaux francophones du nord de la province devront particulièrement faire un effort.

« Nos autres hôpitaux, les plus petits, quand on les compare à un hôpital [du réseau de santé] Horizon, ça va moins bien. Certainement, là, les améliorations d'efficacité devront être plus prononcées », souligne le président-directeur général du réseau de santé Vitalité.

Rino Volpé a été engagé pour faire des économies majeures, soit 24 millions au cours des trois prochaines années, afin de stabiliser les dépenses.

Acadie

Santé publique