•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d'Or veut être aquaresponsable

Eau potable
Photo: iStockPhoto

La Ville de Val-d'Or participera au projet d'aquaresponsabilité municipale pour vérifier si elle gère bien son eau potable.

Elle devient ainsi la deuxième municipalité québécoise, après Québec, à prendre part à ce tout nouveau projet de l'Institut international de l'aquaresponsabilité municipale.

L'aquaresponsabilité municipale consiste à assurer la protection et la pérennité de l'eau potable sur le territoire d'une municipalité.

Ce projet va permettre à Val-d'Or de poser un diagnostic sur sa gestion de l'eau et d'accroître ses performances, comme l'explique le conseiller municipal Gilles Bérubé : « On a des règlements qui empêchent d'arroser les pelouses, on fait l'épuration des eaux, on fait un paquet de choses, mais on ne sait pas si ce qu'on fait est bien fait. On va maintenant avoir des barèmes pour se mesurer, donc on va savoir si ce qu'on fait pour notre eau est bien et comment on peut s'améliorer. »

Les municipalités consacrent en général 25 % de leur budget à leur service d'eau potable.

L'étude sera réalisée au cours des prochains mois par l'Institut international de l'aquaresponsabilité municipale, en collaboration avec l'Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie.

Abitibi–Témiscamingue

Affaires municipales