•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menace terroriste en C.-B. : deux résidents de Surrey accusés

Cocottes-minute que les accusés avaient l'intention de placer à l'Assemblée législative le 1er juillet.

Cocottes-minute que les accusés avaient l'intention de placer à l'Assemblée législative le 1er juillet.

Photo : GRC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme et une femme de Surrey sont accusés de conspiration dans le but de placer des explosifs à des endroits publics avec l'intention de causer la mort ou des blessures sérieuses. Ils sont également accusés d'avoir facilité des actes terroristes.

John Stewart Nuttall et Amanda Marie Korody ont été arrêtés lundi à Abbotsford. Ils ont brièvement comparu mardi à Surrey et seront de retour en cour mardi prochain.

Cette photo de John Stewart Nuttall a été mise en ligne sur le site web de musique ReverbNation.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette photo de John Stewart Nuttall a été mise en ligne sur un site web de musique Reverbnation.

Photo : CBC

Les deux personnes sont accusées d'avoir placé des autocuiseurs à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique à Victoria, afin de causer des dommages sérieux lors de la fête du Canada. Un des récipients était rempli de clous rouillés.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) assure que la sécurité de la population n'a jamais été menacée, et précise qu'il n'y aurait aucun lien entre cette affaire et l'attentat de Boston, le 15 avril dernier.

John Stewart Nuttall et Amanda Marie Korody sont âgés respectivement de 39 et 30 ans.

Les accusés sont des citoyens canadiens qui n'entretiennent aucun lien avec des groupes terroristes, affirme la police, mais qui s'inspirent de l'idéologie d'Al-Qaïda. Ils avaient plusieurs cibles, de sorte que la GRC a dû utiliser diverses techniques d'enquête.

L'enquête, qui a été menée conjointement par des inspecteurs de la GRC, du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et de l'Agence des services frontaliers du Canada, a débuté en février 2013.

La GRC, agissant selon des indices fournis par le SCRS, a suivi le couple pendant cinq mois en Colombie-Britannique. Durant cette période, les enquêteurs auraient vu John Stewart Nuttall et Amanda Marie Korody se familiariser sur Internet avec différents types d'explosifs.

La première ministre Christy Clark a tenu une conférence de presse quelques minutes après celle de la GRC. Elle a d'abord remercié les forces de sécurité pour leur travail, puis elle a adressé un message aux accusés.

La première ministre Christy Clark commente l'arrestation de deux résidents de Surrey dans un complot terroriste qui visait l'Assemblée législative de Victoria.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La première ministre Christy Clark commente l'arrestation de deux résidents de Surrey dans un complot terroriste qui visait l'Assemblée législative de Victoria.

Vous n'allez pas réussir à endommager nos institutions démocratiques et, surtout, vous n'arriverez pas à changer nos valeurs.

Une citation de :Christy Clark, première ministre de la Colombie-Britannique

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, a lui aussi réagi à l'arrestation de John Stewart Nuttall et d'Amanda Marie Korody. Il a réitéré l'engagement de son gouvernement à combattre le terrorisme en mentionnant que le Canada améliore constamment ses mesures de sécurité.

Il s'agit du deuxième présumé attentat terroriste déjoué au Canada en moins de trois mois, et préparé par des Canadiens. En avril, la police a arrêté deux hommes qui projetaient de faire dérailler un train de passagers dans la région de Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !