Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déménagement : quelques ménages ont du mal à se trouver un logement à Montréal

Un logement à Montréal

Un logement à Montréal

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM) aide encore cette année quelques ménages à se trouver un toit.

Même si les besoins sont moins criants qu'à l'époque de la crise du logement, il reste néanmoins des personnes qui doivent être appuyées dans leurs recherches.

En début d'après-midi dimanche, la directrice du Service des demandes de logement et service de référence de l'OMHM, Patricia Bouchard, a révélé avoir six dossiers de ménages se cherchant toujours un logement pour lundi.

Ce chiffre n'a rien à voir avec les années sombres de la crise du logement, mais est tout de même similaire à celui de l'an dernier à pareille date, alors que 10 ménages étaient à la recherche d'un loyer.

Mme Bouchard note cependant que l'an dernier, les dossiers étaient plus faciles à régler puisque contrairement à cette année, les ménages ne demandaient pas autant d'accompagnement.

L'OMHM aide les ménages autonomes à faibles revenus qui sont sans logis ou sur le point de le devenir, prioritairement avec des enfants à charge, à se trouver un logement en les accompagnant dans leurs recherches.

Le travail d'accueil des appels téléphoniques commence dès le mois de mai et s'intensifie à partir du 10 juin. En cas de dernier recours, pour des raisons humanitaires, l'aide peut aller jusqu'à l'hébergement.

Selon Patricia Bouchard, l'OMHM compte une liste de 22 000 ménages en attente pour des logements à loyer modique et tente d'ajouter, chaque année, 200 unités à son parc d'habitations.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !