•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le docteur Rédouane Bettahar mis en demeure par le CSSS Rimouski-Neigette

Le radio-oncologue Redouane Bettahar a reçu une mise en demeure de la direction du CSSS de Rimouski-Neigette

Le radio-oncologue Redouane Bettahar a reçu une mise en demeure de la direction du CSSS de Rimouski-Neigette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que le docteur Rédouane Bettahar dénonçait jeudi , dans un reportage à Radio-Canada, les mesures imposées au personnel du CSSS de Rimouski-Neigette pour pallier compressions de 5,7 millions $ voilà que la direction de l'hôpital de Rimouski riposte et met en demeure le radio-oncologue, l'enjoignant de ne plus diffuser d'informations jugées inexactes ou erronées. 

Dans sa mise en demeure, la direction affirme que le docteur Bettahar aurait désinformé la population et contribué à insécuriser les usagers du CSSS lors de ses sorties médiatiques.  

« Je ne comprends pas qu'un professionnel de notre établissement prenne sur lui de détruire une réputation qu'il a lui-même contribué à créer. C'est alarmant pour la population », estime le président du conseil d'administration, Martin Boucher.

Pour sa part, le docteur Bettahar s'estime intimidé par la direction de l'hôpital et accuse cette dernière de vouloir étouffer les critiques.

« C'est fini le temps où une personne pouvait terroriser toute une institution et avoir à elle seule le droit de parole et penser qu'elle détient la vérité », répond Rédouane Bettahar. 

Le radio-oncologue ne se dit pas prêt à jeter la serviette : « je continuerai. Ce qui serait dommage, c'est qu'à force de constater des choses comme celles-là à l'intérieur de l'établissement, je décide finalement de m'en aller. En fin de compte, ça peut faire leur affaire, mais ça ne fera pas l'affaire des patients ».

Par ailleurs, l'Agence de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent a réitéré son appui au conseil d'administration et à la direction du CSSS par voie de communiqué. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec