•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

High River : les résidents doivent se tenir loin de la municipalité inondée

Des intervenants d'urgence recherchent des résidents prisonniers des inondations à High River, en Alberta, après que la rivière Highwood eut débordé.

Des intervenants d'urgence recherchent des résidents prisonniers des inondations à High River, en Alberta, après que la rivière Highwood eut débordé.

Photo : La Presse canadienne / Jordan Verlage

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de High River, Emile Blokland, implore les évacués de ne pas retourner à la maison et rappelle que l'état d'urgence est toujours en vigueur mardi.

Tous les résidents ont dû évacuer leurs logements jeudi après que l'eau de la rivière Highwood eut débordé.

Malgré l'impatience de certains, les évacués ne sont pas autorisés à retourner dans la municipalité pour récupérer leurs effets personnels, a dit le maire Blokland mardi. Il a ajouté que les commerces étaient fermés et que des services essentiels comme l'accès à l'eau potable n'étaient pas disponibles. Des débris encombrent aussi les routes.

M. Blokland affirme qu'il ignore encore quand les sinistrés pourront retourner à la maison, mais que l'opération de nettoyage pourrait prendre du temps.

Plusieurs voitures ont été rapidement submergées à High River, jeudi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs voitures ont été rapidement submergées à High River, jeudi.

Cinq équipes d'inspection des édifices sont sur les lieux et pompent l'eau pour l'acheminer ailleurs et éventuellement rétablir le courant.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) indique que les résidents d'environ 300 logements n'ont toujours pas obéi à l'ordre d'évacuation.

L'enquêteur Grarrett Woolsey affirme que ces personnes doivent quitter les lieux puisque la situation est encore dangereuse et que huit résidents ont dû être secourus lundi. Il explique entre autres que deux femmes ont été secourues grâce à un hélicoptère des Forces canadiennes, et qu'un autre sauvetage a été effectué par bateau.

Aucun acte de pillage n'a été rapporté à la GRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !