•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : l'Atlantique envoie des renforts en Alberta

Thaya Gallant aide à nettoyer les dégâts des inondations à Calgary, le 24 juin 2013.

Thaya Gallant aide à nettoyer les dégâts des inondations à Calgary, le 24 juin 2013.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des bénévoles de la région atlantique partent en Alberta ces jours-ci pour prêter main-forte aux gens de Calgary aux prises avec des inondations.

Un premier groupe comprend 13 bénévoles provenant des quatre provinces atlantiques. D'autres se joindront à eux dans les prochains jours

Les besoins d'aide se précisent dans les plus petites communautés albertaines touchées par les inondations.

Les renforts de l'Atlantique prendront la relève des bénévoles albertains qui travaillent depuis le début des inondations, la semaine dernière.

« On n'était pas en mesure nécessairement de remplir tous les besoins qu'on avait sur le terrain parce que nos gens sont affectés par la situation. Donc, on mobilise nos ressources d'ailleurs au pays pour [appuyer] l'équipe terrain », explique Louise Geoffrion, directrice adjointe des services aux sinistrés.

En Nouvelle-Écosse, une soixantaine de bénévoles s'activent dans un centre d'appels à Darthmouth.

« Quand on a un sinistre, les familles sont souvent séparées, les gens se retrouvent dans différents endroits. Donc, on enregistre les personnes qui ont été affectées par le sinistre et on prend les requêtes d'information du public qui recherche peut-être des membres de famille », précise Mme Geoffrion.

Les bénévoles répondent en moyenne à 600 appels par jour. Même si la situation s'améliore peu à peu, il s'écoulera bien du temps avant que les Albertains retrouvent une vie normale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !