•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jane Cowell-Poitras et Harout Chitilian briguent la mairie intérimaire de Montréal

Les explications de François Cormier
Radio-Canada

La mairesse suppléante et le président du conseil municipal de la Ville de Montréal se lancent dans la course à la mairie intérimaire afin de succéder à Michael Applebaum jusqu'à l'élection municipale du 3 novembre prochain.

La conseillère de Lachine et actuelle mairesse suppléante, Jane Cowell-Poitras, a indiqué jeudi après-midi ne jamais avoir pensé se présenter avant mardi, lorsque plusieurs conseillers lui ont manifesté leur intérêt, a-t-elle indiqué en conférence de presse, jeudi après-midi, sans vouloir s'avancer sur le nombre d'élus qui l'appuient.

Jane Cowell-Poitras a occupé le poste de mairesse suppléante à l'automne dernier, entre la démission de Gérald Tremblay et l'arrivée de Michael Applebaum.

Ancienne conseillère sous la bannière d'Union Montréal, Madame Cowell-Poitras est présentement conseillère indépendante et soutient qu'elle « ne [sera] pas attachée à un candidat ou une candidate à la mairie », ajoutant qu'elle a « toujours été assez loin des levées de fonds ».

Mme Cowell-Poitras a affirmé qu'elle prendra sa retraite à l'automne et qu'il s'agirait de sa « dernière opportunité de rendre un service public aux Montréalaises et Montréalais » au terme d'une carrière politique de 25 ans. 

Harout ChitilianHarout Chitilian

De son côté, le conseiller d'Ahuntsic-Cartierville, Harout Chitilian, a également annoncé jeudi après-midi qu'il briguait la mairie intérimaire, deux ans après avoir été désigné président du conseil municipal, devenant alors le plus jeune président du conseil de l'histoire de la Ville de Montréal.

« Je m'engage à ne pas me présenter comme candidat à la mairie le 3 novembre 2013 », a affirmé M. Chitilian, qui a par ailleurs remis sa démission à titre de président du conseil municipal.

Deux autres élus de Montréal ont annoncé mercredi qu'ils briguaient la mairie intérimaire. Il s'agit du maire de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, François Croteau, et du maire de l'arrondissement Saint-Laurent, Alan DeSousa.

On s'attend par ailleurs à ce que le président du comité exécutif de Montréal, Laurent Blanchard, annonce sa candidature vendredi, ce qui porterait à cinq le nombre d'élus briguant la mairie de façon intérimaire.

Quant à Helen Fotopulos, elle ne se présente pas à la mairie par intérim. Elle devient présidente du conseil municipal avec démission de Harout Chitilian, et utilise son devoir de réserve pour ne pas dire qui elle appuiera lors de l'assemblée extraordinaire du conseil municipal qui aura lieu mardi prochain pour que les élus de Montréal élisent le maire intérimaire.

Politique