•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosion mortelle dans une usine à Coteau-du-Lac

Les pompiers achèvent d'éteindre le brasier, à Coteau-du-Lac

Photo : Mélanie Meloche-Holubowski

Radio-Canada

Deux employées de l'entreprise de feux d'artifice BEM de Coteau-du-Lac, en Montérégie, ont péri jeudi matin dans l'explosion des bâtiments de ce fabricant de pièces pyrotechniques qui emploie une vingtaine de personnes.

Les deux victimes sont des mères de famille, a appris Radio-Canada. Il n'y aurait pas eu de blessés, selon la Sûreté du Québec (SQ).

Plus de 150 pompiers ont été mobilisés pour éteindre cet incendie, qui a généré des explosions entendues à plus d'une vingtaine de kilomètres à la ronde.

Une quarantaine de résidences et un terrain de camping situés près de l'usine ont dû être évacués à la hâte en raison de l'ampleur du sinistre, mais tous ont pu rentrer à la maison vers 15 h 30.

L'autoroute 20, qui a été fermée toute la matinée dans les deux directions, est désormais rouverte à la circulation.

Un périmètre de sécurité de 1 kilomètre a été établi autour du brasier en raison de la puissance des explosions et des quantités importantes de feux d'artifice stockés sur les lieux.

Le ministère de l'Environnement du Québec, qui fait des tests de qualité de l'air avant d'autoriser les évacués à rentrer chez eux, a détecté de très faibles concentrations de contaminants, essentiellement des produits qui se trouvent normalement dans les feux. Le coordonnateur d'Urgence-Environnement de l'Estrie et de la Montérégie, Christian Blanchette, a indiqué qu'il n'y a rien à craindre pour la santé de la population.

Plus tôt, on annonçait avoir mesuré de faibles concentrations de métaux lourds à certains endroits. Les métaux sont généralement utilisés pour créer les couleurs des feux d'artifice.

Pas d'eau

Selon le chef des pompiers de Coteau-du-Lac, les flammes auraient pris naissance dans l'entrepôt où étaient stockées les plus grosses pièces pyrotechniques notamment utilisées pour les grands feux d'artifice comme celui de la Fête nationale.

L'incendie alimenté par ces pièces pyrotechniques a été d'autant plus difficile à combattre, selon les pompiers, puisqu'aucune sortie d'aqueduc ou borne-fontaine ne se trouvait à proximité de l'entrepôt en flammes, qui n'était pas pourvu de gicleurs.

Les pompiers ont donc dû transporter l'eau nécessaire pour éteindre l'incendie qui a fait rage pendant de longues heures.

On ignore toujours la raison de la puissante déflagration survenue vers 9 h, jeudi matin. Une enquête a été ouverte pour déterminer la nature de cet incendie.

Toute la matinée, une épaisse colonne de fumée et des flammes se sont élevées des bâtiments de l'usine de BEM, situés sur le chemin Masson, en bordure de l'autoroute 20 à Coteau-du-Lac, au sud-ouest de Montréal, près de Valleyfield.

De nombreuses autres explosions et des chutes de débris à plusieurs centaines de mètres à la ronde ont été rapportées par de nombreux témoins.

Le maire de Coteau-du-Lac, Robert Sauvé, a indiqué que l'usine BEM était installée dans la municipalité depuis 1970, où elle faisait partie du paysage urbain. Ses propriétaires sont également résidents de Coteau-du-Lac.

Pour relire notre couverture en direct à partir de votre téléphone cellulaire, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice et faits divers