•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dégel du pergélisol d'ici 10 à 30 ans

Une colline de pergélisol s'effrondre en raison de réchauffement climatique.

Une colline de pergélisol s'effrondre en raison de réchauffement climatique, à quelque 2000 kilomètres du pôle Nord.

Photo : AP/Rick Bowmer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le pergélisol, les sous-sols arctiques gelés, pourrait commencer à dégeler d'ici 10 à 30 ans, aggravant le réchauffement climatique, révèle une étude publiée mercredi.

Ce dégel à partir d'un réchauffement du globe de 1,5 °C pourrait avoir des effets dévastateurs, puisqu'il libérerait d'énormes quantités de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, alerte l'équipe dirigée par Gideon Henderson du département des sciences de la terre à l'Université d'Oxford, en Grande-Bretagne.

La température globale moyenne a déjà augmenté de 0,8 degré depuis la révolution industrielle, et si la tendance actuelle se poursuit, le seuil pourrait être atteint dans « 10 à 30 ans », indique l'étude.

Les chercheurs ont mené leur étude sur des stalagmites et stalactites retrouvées dans une grotte près de Lensk, dans l'est de la Sibérie. Ces dépôts minéraux surnommés « spéléothèmes » sont des témoins précieux d'une époque où la région n'était pas gelée.

Grâce à des traces d'uranium et des isotopes de plomb, les chercheurs ont établi qu'ils se sont formés il y a presque 1 million d'années, puis à nouveau il y a 400 000 ans. Ces périodes de dégel du pergélisol coïncident avec des périodes où la surface de la Terre était plus chaude de 1,5 °C comparativement au niveau préindustriel, avec une marge d'erreur de 0,5 °C.

Le pergélisol couvre 24 % de la surface des terres dans l'hémisphère nord, soit 25 millions de kilomètres carrés, et environ la moitié de la surface du Canada. Au niveau mondial, il renferme quelque 1700 milliards de tonnes de carbone, soit environ le double du CO2 déjà présent dans l'atmosphère.

S'il fond, il libérerait lentement tout le carbone qui y a été stocké et ainsi « neutralisé » au fil des siècles.

En 2011, une étude indiquait qu'entre un et deux tiers du pergélisol sur la planète risquait de disparaître d'ici 2200.

Le dégel du pergélisol est d'autant plus inquiétant qu'il n'est pas encore pris en compte dans les prévisions climatiques, avertissait l'an dernier un rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !