•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’obésité en progression au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Chargement de l’image

obesite-poids-balance

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré les campagnes de promotion d'une alimentation saine et de l'activité physique, l'obésité est en nette progression dans la région. En 2000, 10 % de la population en souffrait. En 2012, cette proportion est rendue à 18 %. Et 56 % des gens souffrent d'embonpoint.

C'est un des éléments qui ressortent de la plus récente Enquête sur la santé régionale, réalisée en 2012 auprès de 4000 personnes par l'Agence régionale de la santé et des services sociaux, en collaboration avec l'Institut de la statistique du Québec.

En matière d'habitudes alimentaires, 82 % des adultes admettent ne pas consommer la quantité de légumes et de fruits recommandée par Santé Canada. Également, 13 % de la population admet vivre de l'insécurité alimentaire liée à la situation économique.




Cette même enquête révèle également qu'une personne sur deux ne fait aucune activité physique, comme la marche, la bicyclette ou une activité sportive régulière.

Mais tout n'est pas sombre, puisque ceux qui font de l'activité physique en font plus. Depuis 2007, la proportion d'adultes qui pratiquent une activité physique soutenue quatre fois par semaine est passée de 19 à 28 %.

obesite-poids-balance

obesite-poids-balance

L'enquête de santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean 2012 a été effectuée par téléphone entre le 1er mars et le 21 mai 2012, auprès de 4029 personnes de 18 ans et plus. Le questionnaire comportait 125 questions couvrant diverses thématiques liées à la santé. Les responsables de l'enquête évaluent sa marge d'erreur à 1,5 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !