•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mylène Paquette s'apprête à traverser l'Atlantique à la rame

Mylène Paquette

Mylène Paquette attend des vents favorables pour quitter Halifax.

Photo : Rebecca Martel/Radio-Canada

Radio-Canada

Traverser l'Océan atlantique sans voile, ni moteur est le défi que s'est donné Mylène Paquette.

Elle va bientôt partir d'Halifax et elle espère atteindre Lorient, en France, dans une centaine de jours.

Après cinq ans de préparation, la jeune athlète de 34 ans est prête à tenter ce qu'aucun Canadien n'a réussi jusqu'à présent. Bien des gens ont du mal à comprendre pourquoi, mais pour Mylène Paquette, c'est une question de passion.

À partir de la seconde où j'ai découvert que c'était possible, je savais que j'allais le faire.

Mylène Paquette

Elle a trouvé un bateau de 7 mètres, des commanditaires et toute une équipe d'experts qui vont l'épauler à distance.

En plus de vivre un rêve, Mylène Paquette a voulu contribuer à la société. Durant son voyage elle va partager son expérience dans les réseaux sociaux, et elle va contribuer aux recherches de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski en enregistrant le bruit des fonds marins.

« Si on m'avait dit, par contre, comment ça allait être difficile, il y a trois ans, quatre ans, je n'aurais jamais embarqué dans un projet comme ça », ajoute Mme Paquette.

Mais le départ est proche. Si les vents sont aux rendez-vous pour l'aider à s'éloigner de la côte, elle pourrait partir le 22 juin.

Mylène Paquette avait baptisé son embarcation, en mai dernier, à la marina de Rimouski.

Est du Québec

Sports