•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première Rose

Justin Rose

Photo : AP Photo/Julio Cortez

Radio-Canada

L'Anglais Justin Rose a mis la main sur le premier tournoi majeur de sa carrière. Il a remporté l'Omnium des États-Unis dimanche devant Phil Mickelson et Jason Day.

Rose, 32 ans, est devenu le premier Anglais à triompher à l'Omnium des États-Unis en 43 ans. Sa meilleure performance à ce tournoi était une 5e place en 2003.

Après avoir calé son dernier coup roulé, Rose a regardé vers le ciel et a montré les nuages du doigt pour rendre hommage à son père Ken, décédé de la leucémie en septembre 2002.

« Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder en haut et de penser que le vieux Ken avait quelque chose à voir avec tout ça », a déclaré l'Anglais.

Rose a dompté les allées et les verts du Club de golf Merion pour terminer la compétition avec un cumulatif de +1. Il a remis une carte de 70 en ronde finale, et il a dû attendre l'issue du parcours de Phil Mickelson avant de célébrer sa victoire.

Mickelson, à +2, avait besoin d'un oiselet au 18e trou pour créer l'égalité et forcer la prolongation. Son coup de départ s'est toutefois retrouvé dans l'herbe longue. Son coup d'approche, guère mieux, rendait l'oiselet quasi impossible. L'Américain a finalement inscrit un boguey et a rejoint l'Australien Jason Day à +3.

Il avait préalablement mal amorcé la ronde avec deux doubles bogueys après cinq trous. Un aigle au 10e l'a cependant replacé dans la course.

Mickelson, au sommet après la troisième ronde, a affiché un pointage de 74 pour conclure l'Omnium des États-Unis au 2e rang pour la sixième fois de sa carrière.

« Ça me brise le coeur, a dit Mickelson. C'est dur à avaler après avoir été si près du but. C'est la meilleure occasion que j'ai eue jusqu'à maintenant. J'aimais beaucoup le parcours. C'est vraiment difficile. »

Tiger Woods n'a pas été capable de retrancher de coups à la normale de 70 tout au long du tournoi. Il a terminé au 32e échelon avec un total de +13.

Le Canadien Mike Weir a excellé en cette dernière journée avec une carte de 69. À +12, il pointe au 28e rang.

Le plus beau coup du tournoi revient à l'Américain Shawn Stefani au 17e trou. Ce dernier a réussi le premier trou d'un coup de l'histoire de l'Omnium des États-Unis lorsque celui-ci est disputé au Merion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Golf

Sports