•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un septuagénaire accusé de nombreux sévices sur des enfants

L'identié de l'homme de 73 ans n'est pas révélée pour ne pas identifier ses victimes.

L'identié de l'homme de 73 ans n'est pas révélée pour ne pas identifier ses victimes.

Radio-Canada

Un homme de 73 ans de Québec est accusé d'avoir fait vivre les pires sévices sexuels et physiques à des mineurs. Le septuagénaire est visé par 35 chefs d'accusation; il aurait fait sept victimes.

Les agressions auraient été commises sur une quinzaine d'années. « Le tout s'est déroulé sur une longue période, de 1968 à 1981 », confirme Pierre Poirier, le porte-parole de la police de Québec.

L'homme a brièvement comparu jeudi matin au palais de justice de Québec. Il a été accusé de voies de fait graves avec lésion, d'attentat à la pudeur, de sodomie, de viol et de séquestration.

Le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me René Verret, confirme que les gestes reprochés sont particulièrement graves. « On parle de crimes de nature sexuelle, mais de crimes de violence également. Alors, compte tenu de la quantité et de la variété des chefs d'accusations bien sûr, c'est un dossier qui est majeur », explique-t-il.

Le procureur de la Couronne Me René Verret.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le procureur de la Couronne Me René Verret.

Sans préciser davantage, Me Verret ajoute que les victimes ont subi de multiples blessures pendant les agressions. « Ce sont des blessures qui sont très sérieuses et qui dépassent, par exemple, une simple fracture du nez ou d'un doigt. C'est plus important que cela », dit-il.

Les sept victimes étaient mineures pour la majorité des faits reprochés. Certaines d'entre elles étaient en très bas âge au moment où les agressions ont commencé.

La Couronne s'est objectée à la libération de l'accusé. Il demeure donc détenu jusqu'à son enquête sur remise en liberté, prévue pour mardi prochain.

Les enquêteurs de l'Unité des délits familiaux et des agressions sexuelles ont fait un travail de longue haleine puisque les faits reprochés remontent à plus de trente ans. 

Québec

Justice et faits divers