•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Université de Moncton : Marie-Linda Lord se défend

Les précisions de Karine Godin
Radio-Canada

La vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales de l'Université de Moncton, Marie-Linda Lord, se défend d'avoir intimidé le président de la Fédération des étudiants.

Le président de la FÉÉCUM, Kevin Arseneau, affirmait mardi avoir reçu un appel intimidant de la part de Mme Lord qui lui aurait reproché d'avoir fait certaines déclarations dans les médias. Elle aurait aussi ajouté que les opinions de M. Arseneau pourraient avoir une influence sur sa carrière.

Selon Mme Lord, il s'agit d'un malentendu.

« Au fil de la conversation, vraiment, le plus naturellement possible, étant une experte des médias on a parlé évidemment des relations avec les médias, de la responsabilité aussi de la parole prise dans l'espace médiatique. C'est un malentendu, j'en suis convaincue. Kevin Arseneau et moi allons certainement continuer à travailler ensemble », affirme Marie-Linda Lord.

Kevin Arseneau affirme pour sa part qu'il ne change pas sa prise de position. Il croit que la haute direction de l'établissement n'a pas le rôle de s'immiscer dans les affaires des étudiants.

Acadie

Société