•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 ans de la Maison Gabrielle-Roy : les protagonistes racontent

En 1964, lors de leur tournée canadienne, les Beatles donnent beaucoup d'émotion.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cela fait 10 ans cette semaine que la maison natale de l'auteure Gabrielle Roy est devenue un musée. La transformation aura été rendue possible grâce au dévouement de ceux qui ont piloté le projet.

Cela fait 10 ans cette semaine que la maison natale de l'auteure Gabrielle Roy est devenue un musée. La transformation aura été rendue possible grâce au dévouement de ceux qui ont piloté le projet.

Originellement construite au tournant du 20e siècle pour la famille Roy, la grande demeure du 375, rue Deschambault a changé de mains à quatre reprises et a subi maintes transformations, allant jusqu'à abriter plusieurs logements sous le même toit.

Au milieu des années 90, David Dandeneau, impliqué dans la Chambre de commerce de Saint-Boniface, a fait équipe avec l'architecte Étienne Gaboury pour élaborer une liste de lieux dans l'espoir de développer le potentiel touristique du quartier.

David Dandeneau, en juin 2013.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon David Dandeneau, ce sont les gains juridiques obtenus en éducation par les Franco-Manitobains qui ont pavé la voie vers le projet de transormation de la Maison Gabrielle-Roy.

Quand nous avons fait l'inventaire des édifices, le plus important pour le tourisme à Saint-Boniface, c'était la maison Gabrielle-Roy. Nous en avions listé bien d'autres, mais c'est évident que tout le monde était d'accord : si nous devions commencer quelque part, c'était bel et bien avec la maison Gabrielle-Roy.

Une citation de :David Dandeneau

Les ambitions du Québec

La professeure de littérature Annette Saint-Pierre est l'un des piliers du projet. Ayant étudié, enseigné et écrit sur les oeuvres de Gabrielle Roy, la transformation la hantait depuis longtemps. Elle se souvient de l'avoir montrée à des professeurs québécois de passage à Winnipeg. « Ils me parlaient de la Maison Gabrielle-Roy et la même question revenait toujours : "pourquoi vous ne faites rien?" », raconte-t-elle.

Au début des années 2000, le Québec discute avec le ministre de la Culture du Manitoba pour lui manifester son désir d'acquérir la demeure de l'écrivaine pour la déménager dans l'Est.

Annette St-Pierre accorde une entrevue à la caméra de Radio-Canada en juin 2013 à Winnipeg.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dix ans après, Annette St-Pierre ne regrette pas de s'être démenée pour amasser des milliers de dollars pour la transformation de la maison natale de l'auteure Gabrielle Roy en musée.

Imaginez : les Québécois déménageant la Maison Gabrielle-Roy! Ça nous a mis le feu! (rires)

Une citation de :Annette Saint-Pierre

Pour guider la restauration, l'entrepreneur chargé du projet, Roger Robidoux, a utilisé la maison Bernier, une maison datant de la même époque que celle des Roy, comme modèle. Cependant, la restauration a été coûteuse et plusieurs défauts de construction ont retardé les travaux. Deux ans et demi plus tard, la facture s'élevait à 750 000 $.

Plusieurs de ces deniers ont été réunis par Annette Saint-Pierre. Devant le devoir accompli, elle ne regrette rien. Au total, elle y aura consacré une dizaine d'années de sa vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !