•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congédiement du conseil d'administration de Services de santé Alberta

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le ministre de la Santé, Fred Horne

Le ministre de la Santé, Fred Horne, a présenté le plan stratégique contre le tabac, lundi après-midi à Edmonton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Santé Fred Horne a renvoyé tous les membres du conseil d'administration de Services de santé Alberta (AHS).

L'annonce, qui survient au lendemain de la demande du ministre auprès du conseil de revenir sur sa décision de payer des bonis à ses cadres, a été faite lors d'une conférence de presse à Lethbridge mercredi matin.

Fred Horne a également annoncé que les gestionnaires remerciés ne recevraient pas de prime de départ.

Au moment où nous demandons au personnel de première ligne, incluant les médecins, les enseignants et le personnel de soutien d'accepter des gels de salaires, le refus du conseil de reconsidérer sa décision concernant le paiement des primes est en porte à faux avec les priorités du gouvernement et, plus important encore, les priorités des
Albertains.

Fred Horne, ministre de la Santé

La gestionnaire Janet Davidson, une administratrice de la santé qui a travaillé en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta, dirigera pour l'heure Services de santé Alberta. Le ministre lui a demandé de revoir la décision de Services de santé Alberta de payer les bonis aux cadres pour l'année 2012-2013.

« Certains cadres ont offert d'abandonner leur prime de rendement. Mais le conseil a refusé de leur accorder cette possibilité (...) Nous croyons qu'il n'est pas équitable de verser ces primes. Notre position est claire », a conclut le ministre de la Santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !