•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conflit de pêche en Nouvelle-Écosse aurait tourné au meurtre, selon la GRC

Petit-de-Gras

Le port de Petit-de-Gras

Photo : Wendy Martin/CBC

Radio-Canada

Les policiers révèlent plus de détails sur ce qu'ils croient être la cause de la disparition du pêcheur Philip Boudreau, à Petit-de-Grat.

Les pêcheurs de Petit-de-Grat, comme ceux de bien d'autres villages côtiers, ont une règle non officielle voulant qu'ils déposent leurs casiers aux endroits associés à leur quai.

La police croit que le 1er juin, Philip Boudreau est sorti dans le port de Petit-de-Grat pour couper les câbles qui relient des casiers à leur bouée. Ces casiers auraient été déposés à cet endroit par l'équipage du Twin Maggies, un bateau d'Arichat, un port voisin.

Les policiers soupçonnent que l'équipage du Twin Maggies ont pris Philip Boudreau en flagrant délit. La tension serait montée. Les deux bateaux seraient entrés en collision. Cinq coups de feu ont résonné dans le port.

Les trois membres d'équipage du Twin Maggies ont été arrêtés et accusés du meurtre non prémédité de Philip Boudreau.

Les policiers ont saisi une arme à feu dans le domicile de l'un des accusés. Les enquêteurs tentent maintenant de déterminer si les trous dans le bateau de M. Boudreau ont été faits par des balles tirées à l'aide de cette arme.

Tandis que les recherches se poursuivent en mer pour retrouver le corps de M. Boudreau, le village entier tout entier est atterré par ces nouvelles révélations.

« Il n'y a pas de joie. C'est terrible. Le petit village acadien de Petit-de-Grat ne sera jamais, jamais pareil. J'en suis malade. Je suis vraiment déçue de voir ce qui s'est passé ici. Il n'y a pas de raison pour qu'une personne perde la vie pour ça, aucune raison », affirme Marie-Louise Samson, une résidente de Petit-de-Grat.

Industrie des pêches

Société