•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FFCB : l'immigration francophone au cœur des discussions lors de l'AGA

L'AGA de la FFCB a commencé vendredi soir.

L'AGA de la FFCB a commencé vendredi soir.

Photo : Samuel Danzon-Chambaud

Radio-Canada

L'immigration francophone est l'un des principaux enjeux abordés par les membres de 37 associations réunis à l'occasion de la 68e assemblée générale annuelle de la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB) en fin de semaine.

La directrice de la FFCB, France-Emmanuelle Joly, explique que l'organisme envisage de mettre en commun des services d'orientation et d'information pour les nouveaux arrivants, en raison des changements de critères du gouvernement fédéral.

« L'idée, c'est de se regrouper pour déposer une demande unique de manière aussi à avoir une plus grande masse critique au niveau des résultats qu'on va démontrer », a-t-elle expliqué.

Ottawa, qui remplacera la province dans le financement de ces services dès l'an prochain, impose notamment des cours de langue ou des services à l'emploi.

France-Emmanuelle Joly, directrice de la FFCB.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

France-Emmanuelle Joly, directrice de la FFCB.

« On n'a pas d'indication quant au montant total de l'enveloppe pour la Colombie-Britannique spécifiquement, donc, on se base sur l'enveloppe qui existe à l'heure actuelle », a toutefois ajouté Mme Joly.

Un nouveau membre

La FFCB compte une organisation membre de plus puisque l'Association culturelle canado-haïtienne de la Colombie-Britannique s'est officiellement jointe à la fédération vendredi soir, lors de la première journée de l'AGA.

Association culturelle canado-haïtienne de la Colombie-BritanniquAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isline Saintil, directrice de Association culturelle canado-haïtienne de la Colombie-Britannique.

« Pour nous, c'est vraiment un grand pas que nous avons franchi en devenant membre, donc, ça va nous permettre de mettre de l'avant nos idées et de travailler main dans la main avec les autres associations », a déclaré sa directrice, Isline Saintil.

Elle estime que le nombre d'Haïtiens dans la province augmente, notamment grâce à la venue d'Haïtiens qui se sont d'abord installés au Québec, mais qu'ils l'ont fui après avoir connu le froid.

Des francophones récompensés

L'ancienne présidente du théâtre la Seizième, Danielle Arcand, a reçu le Prix Napoléon Gareau, qui souligne l'engagement communautaire. « Je suis touchée, honorée, et je trouve ça important de récompenser le travail des bénévoles », a lancé la femme qui compte plusieurs années d'implication dans la communauté francophone à son actif.

Le directeur de la Société de développement économique de la Colombie-Britannique, Donald Cyr, s'est quant à lui vu décerner le Prix Gérald-et-Henriette-Moreau. Cette distinction récompense l'apport d'une personne au développement de la communauté francophone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Francophonie

Société