•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ICI : scepticisme à la Fédération des communautés francophones et acadienne

Marie-France Kenny, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).
Marie-France Kenny, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).
Radio-Canada

Le changement de nom des différentes plateformes de Radio-Canada fait sourciller la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

Marie-France Kenny se demande si la nouvelle appellation « ICI » n'empêche pas d'affirmer le mandat pancanadien du diffuseur public, qui représente souvent la seule radio ou télévision française en milieu francophone minoritaire. « Dans le ICI national, où sommes-nous, les communautés francophones et acadienne? », s'est interrogée Mme Kenny, en entrevue jeudi à l'émission Le midi 30 Ontario de la Première Chaîne de Radio-Canada, qui deviendra ICI Première dans deux mois.

Cette nouvelle image de marque contribue à une idée déjà assez répandue au Québec que Radio-Canada est un diffuseur québécois.

Marie-France Kenny, présidente de la FCFA

Le vice-président des services français de Radio-Canada, Louis Lalande, rappelle que la société ne change pas de nom et que ce sont ses plateformes qui le font. Il clame que les changements de nom étaient nécessaires pour que le public associe instantanément au diffuseur public ce qu'il écoute, voit ou lit, surtout pour les francophones en milieu minoritaire. 

Avec la quantité de choix -- ça c'est encore plus vrai pour les francophones hors Québec, qui ont accès à encore plus de choix que les Francophones au Québec, parce qu'il ont accès à tout ce qui vient des États-Unis -- il est important [...] que les gens puissent associer les chaînes et les contenus du diffuseur public d'une façon claire et simple.

Louis Lalande, vice-président des services français de Radio-Canada

La présidente de la Fédération affirme que ses membres lui ont aussi exprimé leurs préoccupations quant aux coûts reliés au changements de nom. Durant la dernière année, Radio-Canada a déboursé 400 000 $ à l'externe pour ces changements, et 95 % du travail aurait été accompli dans le cadre des budgets courants des communications. Le coût total n'a toutefois pas été dévoilé.

La Première Chaîne deviendra d'ailleurs ICI Première dès le 19 août. La télé de Radio-Canada deviendra ICI Télé le 9 septembre et radio-canada.ca deviendra ici.ca en octobre. Suivront aussi RDI, tou.tv, ARTV, Explora et Espace Musique.

Ontario

Médias