•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : compression et emplois perdus dans le secteur minier 

Un site minier d'Alexco Resource Corp.

Un site minier d'Alexco Resource Corp.

Photo : Richard Hartmier/www.alexcoresource

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La chute du prix de l'argent et du zinc a poussé la société minière yukonnaise Alexco Resource Corp. à diminuer son personnel de 25 %, en plus de repousser la mise en chantier de deux mines et de réduire les salaires de ses dirigeants.

Dans un communiqué publié vendredi sur son site, la compagnie a annoncé la suppression de 30 postes du district de Keno Hill Silver, mais a précisé qu'environ la moitié d'entre eux étaient déjà vacants.

Le président d'Alexco, Clynt Nauman, croit qu'il est plus prudent de réagir tout de suite aux fluctuations du marché des métaux, même si les prévisions annoncent que le cours de l'argent se rétablira bientôt. « Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre, car elles affecteront la vie de nos employés », a-t-il expliqué.

« Selon moi, ça reste la seule chose censée à faire en ce moment »

— Une citation de  Clynt Nauman, président d'Alexco

Les compressions se traduisent aussi par une suppression de 10 % des postes aux bureaux de Whitehorse et de Vancouver, et par une réduction de 20 % des salaires des membres de la direction.

Selon le communiqué, Alexco préfère aussi miser sur ses projets rentables et annonce ainsi que la mise en service de la mine Onek sera retardée jusqu'à ce que le prix des métaux, principalement du zinc, revienne à leur niveau d'il y a plus de six mois. Les directives sur la production d'argent et les activités d'exploration restent toutefois inchangées pour l'année 2013.

Fondée en 2005, Alexco Resource Corp. est une entreprise canadienne basée au Yukon. Elle exploite la mine d'argent Bellekeno depuis 2011 en plus d'avoir trois sites en construction et de mener des activités exploratoires sur trois autres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !