Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déraillement d'un train près de Sudbury : produits nettoyants dans les wagons

Des wagons du train de marchandise sont tombés dans la rivière lorsque le pont s'est effondré.

Des wagons du train de marchandise sont tombés dans la rivière lorsque le pont s'est effondré.

Photo : Olivier Charbonneau./ Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les produits chimiques dans les conteneurs du train du Canadien Pacifique qui a déraillé, puis plongé dans la rivière Wanapitei près de Sudbury, étaient des produits de nettoyage domestiques selon le ministère de l'Environnement. Le Ministère ignore si les contenants en plastique ont résisté à la force de l'impact, puisqu'il est toujours impossible d'entrer dans les conteneurs ou de les retirer de l'eau.

Le Ministère a pris des échantillons d'eau à proximité de ces conteneurs et les résultats seront connus prochainement. Par ailleurs, le Service de santé publique de Sudbury maintient l'interdiction de consommer l'eau de la rivière tant que les conteneurs seront dans l'eau.

Cause du déraillement

Une roue défectueuse serait à l'origine du déraillement d'un train de Canadien Pacifique, qui a . Un wagon aurait ensuite percuté le pont ferroviaire, ce qui a provoqué l'affaissement de la structure. Il s'agit des premières conclusions des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada qui sont sur les lieux.

Un total de 11 wagons ont quitté la voie ferrée et 24 conteneurs sont tombés dans l'eau. Cinq wagons ont dérivé sur la rivière, sur près d'un kilomètre.

Personne n'a été blessé dans l'accident et les trains sont redirigés vers d'autres voies ferrées.

Résidents inquiets

Roy Spooner, habite près de l'endroit où le train a déraillé et raconte que « cela m'a réveillé. Il y a eu un bruit. Mes voisins vivent très près de ce pont. L'une de mes inquiétudes était de savoir s'il y avait des dommages sur les propriétés ou une menace pour la vie des gens parce que c'était tellement près de chez eux ».

Un autre résident du voisinage, Ray Dubois est sorti pour prendre des photos. « J'ai remarqué une forte odeur de diesel. Vous pouvez d'ailleurs le voir sur la rivière », dit-il. « J'ai aussi vu que le niveau de la rivière a monté, mais est-ce que c'est à cause de la pluie ou à cause de l'accident? Ce qui est sur c'est que je vais surveiller ça de près », ajoute-t-il.

Dans une déclaration, la police précise qu'il « n'y a pas de danger immédiat pour la sécurité du public qui viendrait d'un écoulement de produits dangereux ».

Avis sur l'eau

Les autorités recommandent tout de même aux résidents en aval du déraillement de ne pas consommer l'eau jusqu'à nouvel ordre. La coordinatrice de la gestion des situations d'urgence pour la Ville du Grand Sudbury, Lynn Fortin, explique qu'il « n'y a pas de danger immédiat de feu ou d'explosion, mais nous avertissons les résidents de ne pas boire l'eau, non seulement, ce qui se trouvait dans les wagons peut être une menace, mais les wagons eux-mêmes et la graisse, l'huile des wagons et des roues aussi ». Quatre centres de distributions d'eau ont été mis en place pour les résidents touchés par ces restrictions.

Une dizaine de maisons avaient été évacuées. Leurs occupants ont pu rentrer chez eux dimanche après-midi. La route 537 qui avait été fermée à cet endroit a été rouverte à la circulation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario