•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étienne Beauclair : courage et tenacité par-delà la maladie 

Coup de coeur pour Étienne Beauclair, qui a perdu la vue et réapprend à vivre.

Du courage et de la motivation, Étienne Beauclair en a à revendre. Atteint d'un cancer, le jeune Rimouskois de 19 ans vient de lancer une version du jeu Bataille navale qu'il a adapté pour les personnes atteintes d'une déficience visuelle.

Du courage et de la motivation, Étienne Beauclair en a à revendre. Atteint d'un cancer, le jeune Rimouskois de 19 ans vient de lancer une version du jeu Bataille navale qu'il a adapté pour les personnes atteintes d'une déficience visuelle.

Il y a 5 ans, Étienne apprenait qu'il avait un cancer du cerveau. Malgré le combat qu'il a mené contre la maladie, le jeune homme se bat encore contre le cancer. Dans l'adversité, Étienne a choisi de ne pas baisser les bras et de vivre de ses passions. 

Quand j'ai perdu mes yeux j'avais le choix de continuer le peu de vie qui me restait soit triste ou positif joyeux le choix est assez facile à faire

Étienne Beauclair

Étienne se passionne tout particulièrement pour les jeux de société. Entre les nombreux traitements de chimiothérapie et les rémissions, il a adapté le célèbre jeu Bataille navale pour le rendre accessible aux personnes handicapées visuelles comme lui. Une prouesse notamment encouragée par l'Institut Nazareth et Louis-Braille. 

« Ce n'est pas parce que tu as une déficience visuelle que ta vie s'arrête ! Avoir quelqu'un avec de l'entrepreneuriat comme Étienne pour les autres personnes, c'est précieux », Jocelyne Vautour de l'Institut Nazareth et Louis-Braille.

Sa famille et ses amis ont tenu à lui rendre hommage en soulignant son courage et son talent vendredi lors du lancement officiel de son jeu. 

« Étienne est tellement charismatique. Il a tellement d'amour dans cet enfant-là. Il a toujours été serein avec sa maladie », témoigne la mère d'Étienne, Brigitte Gagnon. 

Aujourd'hui, Étienne est très affaibli par la maladie et ses jours sont comptés. Le jeune homme se dit prêt à mourir, persuadé qu'il y a quelque chose qu'il l'attend par la suite : « J'ai pas peur de mourir. J'ai juste peur de perdre ceux que j'aime... »

Consultez, en complément à ce reportage, l'entrevue Coup de Coeur Radio Canada réalisée avec Étienne Beauclair

Est du Québec

Société