•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Murdochville : facture salée

Murdochville

Murdochville

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancienne ville minière devra débourser 37,2 millions au cours des 10 prochaines années pour remettre à niveau l'ensemble de ses infrastructures.

Les élus ont présenté, jeudi soir, l'évaluation des travaux à réaliser. L'étude, préparée par la firme BPR, présente une liste de 26 items qui ont besoin soit d'être réparés, soit d'être refaits.

Murdochville cogne maintenant à la porte du gouvernement pour qu'il l'aide à financer tous ces chantiers. Toutefois, si l'argent ne vient pas, la mairesse Délisca Ritchie-Roussy admet que les citoyens devront faire des choix. « Il y a des choses, dit-elle, qui ne se feront pas. Il ne fait pas se mettre la tête dans le sable. »

La ville, souligne-t-elle, a 60 ans et de nombreuses infrastructures — aqueduc, égout, voirie — ont besoin d'être mises aux nouvelles normes.

Ainsi, la facture pour le traitement des eaux usées, le remplacement de conduites d'aqueduc s'élève à elle seule à 10 millions de dollars. Il existe des programmes pour financer ce type de travaux, relève Délisca Ritchie-Roussy. La mairesse souhaiterait par contre que Québec donne un coup de pouce à sa ville en majorant sa contribution à 95 % du coût des travaux.

Présentation du plan d'infrastructures de Murdochville
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Présentation du plan d'infrastructures de Murdochville

Un autre défi des élus de Murdochville sera de convaincre les gouvernements provincial et fédéral de financer les réparations importantes comme celles du centre de ski ou du centre sportif. Le remplacement du centre de ski, évalué à 4,5 millions, a notamment été ciblé parmi les travaux jugés prioritaires par la Ville.

BPR estime aussi qu'il faudrait investir près de 6 millions pour l'aréna. « On peut agir autrement, croit-elle, et faire autrement. C'est ça qu'on va tenter de faire. Ça ne veut pas dire qu'on va tout sauvegarder à l'état actuel. » La mairesse fait valoir que des représentants de Murdochville ont récemment visité l'aréna de Caplan. Ils paient 30 000 $ par année et nous, 160 000 $, relève Mme Ritchie-Roussy.

La responsable du conseil du municipal souligne que les travaux s'étaleront sur 10 ans. Certains sont urgents, d'autres moins.

Liste des principaux travaux

  • Etude mise aux normes des installations de traitement des eaux usées : 3,5 millions
  • Réseaux de conduite d'eau potable, dÉgout sanitaire et d'égout pluvial : 5,3 millions
  • Réfection de voirie : 6 millions
  • Ponceau rue des Bouleaus : 5,8 millions
  • Réparation de l'aréna : 5,9 millions
  • Nouveau centre de ski : 4,5 millions

La Ville n'a pas de dette, mais sa marge de manœuvre est mince. On ne peut pas, explique Mme Ritchie-Roussy, hausser les taxes. La ville ne compte plus que 800 habitants. Dans les belles années de l'exploitation minière, elle en comptait plus de 5000.

À l'époque, la compagnie Noranda, propriétaire de la mine et de la fonderie, payait 80 % des taxes municipales soit environ 1,4 million par année. La ville a dû s'ajuster et ce n'est pas terminé. La Ville de Murdochville est toujours confrontée à un manque à gagner. « On a besoin d'être aidé pour passer le cap. On va avoir un parc d'éoliennes, mais juste en 2014 », fait valoir la mairesse.

Cette dernière écarte par contre tout scénario de fermeture de la ville. L'étude présentée à la population a été bien accueillie.

Le plan de travaux des infrastructures a été remis au gouvernement. Des discussions sont en cours.

Le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la Gaspésie-Les Îles, Gaétan Lelièvre, doit rencontrer les élus de Murdochville le 15 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec